Ludres

6 800 hab. (Ludréens), 818 ha dont 198 de bois, commune de Meurthe-et-Moselle dans le canton de Jarville-la-Malgrange, 8 km au sud de Nancy; la ville est au pied de la côte de Moselle, sur le revers de laquelle elle a des bois, vers 420 m. La commune touche à l’est au canal de jonction Moselle-Meurthe, et partage avec Fléville la zone d’activités Dynapôle et le gros échangeur des grandes routes à quatre voies vers Strasbourg et vers Épinal (A 33 et A 330), ce qui lui vaut d’héberger de nombreuses entreprises de transport comme Mory (200 sal.), Calberson (140 sal.), Olano (60 sal.), Haquin (70 sal.), Thiébaut (45 sal.), Varnier (45 sal.), Heppner (40 sal.), Moine (40 sal.), Sernam (35 sal.), Claude (35 sal.), STS (35 sal.), Guigard (25 sal.), Fraikin (25 sal.), Vigneron (20 sal.), entreposage FM (60 sal.) et Transteam (25 sal.), des garages de poids lourds comme Iveco (75 sal.), Lorraine Trucks (Renault-Volvo, 70 sal.), Theobald Trucks (35 sal.). Coca-Cola y a sa base régionale (130 sal.) et de nombreux négoces y sont établis: négoces de quicaillerie Intergescom (220 sal.) et Guermont Weber (55 sal.), de produits chimiques agricoles Seveal (45 sal.), de matériaux Carmat (35 sal.), de matériel de levage Abus (35 sal.); de surgelés Toupargel (140 sal.) et Bofrost (30 sal.), d’alimentation Lodial (45 sal.), de boissons Rega (25 sal.).

Ludres a également attiré d’assez nombreux établissements industriels: Impress Metal Packaging, groupe néerlandais, a acquis l’usine Ferembal, qui confectionne des emballages métalliques légers pour l’industrie alimentaire (330 sal.); Schweitzer (groupe français SP Metal) fabrique des emballages plastiques (sacs, films, rouleaux et barquettes, 260 sal., marque Alfapac), Noremat du matériel de fauchage et débroussaillage (200 sal.); produits alimentaires Bestfoods (200 sal.), margarines Saint-Hubert du groupe britannique Uniq (Vedial, 180 sal.); produits médicaux Brown Medical (120 sal.); composants électroniques Converteam ex-Alstom (65 sal.), reliures RenovLivres (50 sal.); métalleries Fabest (40 sal.), Defametal (30 sal.); cartons ondulés des Cartonnages de Lorraine (30 sal.); mortiers Weber (groupe Saint-Gobain, 50 sal.) et bétons Unibéton (30 sal.).

Ludres accueille aussi des services à l’habitat et aux réseaux comme les entreprises de bâtiment Couvret (50 sal.), les Plâtriers plaquistes (45 sal.), Nancéienne de Peinture (40 sal.), les travaux publics Eurovia (150 sal.), les installations électriques FCGE (30 sal.); les distributeurs de chaleur Cofely (Suez-GDF, 230 sal.), Nancy-Énergie (30 sal.) et Solorec (20 sal.); restauration collective Transgourmet (75 sal.); collecte et incinération d’ordures Rimma (200 sal.) et Onyx (85 sal.). La ville a un Intermarché (50 sal.), un complexe de cinéma UGC (45 sal.); comptabilité Sogec (35 sal.). Son développement récent a été considérable, surtout dans les années 1980: longtemps cantonnée autour de 1 000 hab., de 1880 à 1965, elle est passée à 1 600 hab. en 1975, bondissant à 5 400 en 1982; elle aurait toutefois perdu une centaine d’habitants de 1999 à 2008. Ludres a un collège public.