Lyonnaise (région)

expression employée à différents degrés pour désigner, soit par facilité mais à tort, tantôt la région Rhône-Alpes et tantôt la communauté du Grand Lyon, soit avec plus d'exactitude un ensemble plus ou moins bien défini qui se situe dans la mouvance économique de la ville. Dans son acception restreinte, elle comprend le département du Rhône, la moitié occidentale de l'Ain, le nord-ouest de l'Isère, le nord de l'Ardèche et le nord-ouest de la Drôme, Mâcon et ses environs. Dans une version plus large elle inclut aussi le département de la Loire et s'étend plus largement en Charolais, en Isère et en Ardèche, voire en Haute-Loire. Des travaux sont menés à l'échelle d'une «aire métropolitaine» de Lyon qui comprend neuf ou dix scot (schémas de cohérence territoriale) dont ceux d'Ambérieu-en-Bugey, Bourgoin-Jallieu, du Sud-Loire (Saint-Étienne et Montbrison). La Lyonnaise fut l'une des trois provinces impériales divisant la Gaule sous Auguste (27 avant notre ère), avec l'Aquitaine et la Belgique; elle allait de Lyon vers les pays de la Loire et incluait même la Bretagne, la Normandie et l'actuelle Île-de-France; elle fut divisée ensuite en quatre provinces. Beaucoup plus tard, le Lyonnais fut une province française mais de petite taille, limitée à Lyon et ses environs, aux rives de la Saône jusque vers Anse (Franc-Lyonnais, exempté de taille comme Lyon) et aux monts du Lyonnais.