Lys (la)

rivière de Flandre, longue de 195 km dont 118 km en France, où elle traverse ou longe 37 communes. Elle a sa source à Lisbourg dans les collines de l’Artois, descend d’abord vers Verchin au sud-ouest puis rebrousse aussitôt vers le nord et entre dans la plaine de Flandre à Thérouanne, où elle prend une direction OSO-ENE. À Aire-sur-la-Lys elle reçoit à droite le Surgeon, à gauche la Liauwette, et croise le canal Dunkerque-Escaut. Elle passe ensuite à Merville, reçoit à droite la Clarence à Calonne-sur-la-Lys, puis à gauche la Bourre à Merville, ensuite à droite la Lawe à La Gorgue, longe Estaires et passe par Armentières. Elle fixe alors la frontière jusqu’à Halluin, recevant à droite la Deûle à Deûlémont. En Belgique, elle passe à Courtrai puis atteint la rive gauche de l’Escaut à Gand; elle se nomme Leie en flamand. Elle a un bassin-versant de 3 910 km2 et un débit moyen de 23 m3/s à Wervicq-Sud. Elle est canalisée à partir d’Aire-sur-la-Lys dans la plaine, où elle a dégagé une large vallée humide. Elle est ainsi navigable sur 72 km en France, avec huit écluses, au gabarit Freycinet jusqu’à Deûlémont, à grand gabarit à partir du confluent de la Deûle en longeant la frontière (50 m de longueur et 5,5 m de large, mouillage de 2,5 m).

Bailleul est le siège de la communauté de communes Monts de Flandre-Plaine de la Lys, groupement intercommunal du Nord qui rassemble 7 communes et 32 900 hab. La Gorgue est le siège de la communauté de communes de Flandre-Lys, également dans le Nord, qui réunit 7 communes et 31 900 hab. Il existe encore une communauté de communes Artois-Lys, groupement intercommunal du Pas-de-Calais, le plus peuplé du département avec 33 000 hab. dans 21 communes; le siège est à Lillers. Cette dernière est membre d’un pays officiel dit de la Lys romane. Le nom de Plaine de la Lys a été donné à une «petite région agricole», la seule qui soit à cheval sur les départements du Nord et du Pas-de-Calais.

Son nom, son abondance relative, la largeur de sa plaine, sa traversée de la Flandre ont fait de la Lys un cours d’eau prestigieux et souvent chanté.

«Lys tranquille, Lys douce et lente
Dont le vent berce, aux bords, les herbes et les plantes,
Vous entourez nos champs et nos hameaux, là-bas,
De mille et mille méandres,
Pour mieux tenir serrée, entre vos bras,
La Flandre. […]Lys tranquille et familiale,
On vous adore au fond des bourgs et des hameaux […]Ainsi, Lys héroïque, utile, aimante et sage
Comme un mouvant bienfait vous frôlez les maisons,
Et vous vous attardez, en votre long voyage
Pour n’oublier personne au fond des horizons.»

(Émile Verhaeren, La Lys).