Lys-lez-Lannoy

13 100 hab. (Lyssois), 326 ha, commune du département du Nord dans le canton de Lannoy, juste au NE du chef-lieu et proche du Nouveau Roubaix. Elle conserve des traces de nombreuses anciennes usines textiles sauvegardées. Elle offre une médiathèque, un collège public avec établissement régional d’enseignement adapté (erea), un centre d’aide par le travail et honore le géant Astruc. Une grosse usine de médicaments du groupe Schering, qui a eu jusqu’à 500 salariés, y est installée ; elle a été acquise en 2006 auprès du groupe Bayer par le groupe de façonnage et distribution pharmaceutique Delpharm, originaire de Tours et lié aux laboratoires Aguettant, et réduite à 350 salariés.

La ville a aussi une cartonnerie Smurfit Kappa (160 sal.), la confection féminine Promod (150 sal., créée à partir de La Redoute et avec le rachat de Prénatal, sous autorité du hollandais Kronestein), les appareils d’éclairage TLV (60 sal.) ; ameublement Man Orga (80 sal.), mécanique Sogema (50 sal.); emballages en bois Telis (35 sal.); un magasin Conforama (45 sal.); restauration collective Lys Restauration (140 sal.) et API (35 sal.), restaurant les Pyramides (35 sal.), un négoce d’équipements d’automobiles JVP (35 sal.). La commune a crû régulièrement pendant tout le 19e siècle (700 hab. au début, 6 000 à la fin) et le 20ee s., atteignant 10 000 hab. en 1967. Elle semble toutefois avoir perdu 80 hab. de 1999 à 2010. Le maire est Josiane Willoqueaux, socialiste, élue en 2008 après 25 ans de domination de la droite.