Mailly-le-Camp

1 700 hab. (Maillochains), 4 270 ha, commune du département de l'Aube dans le canton d'Arcis-sur-Aube, en pleine Champagne crayeuse mais sur l'axe de circulation de Troyes à Châlons (N 17, A 26, voie ferrée) et non loin de la N 4 (7 km). Elle est indissociable du vaste camp militaire, ouvert en 1897, qui s'étend à cheval sur les départements de l'Aube et de la Marne. Il y occupe une surface de 12 420 ha, considérée comm «savart» au titre des sites Natura 2000. Les installations militaires comptent depuis 1994 un camp d'entraînement moderne, ouvert à des armées étrangères et composé d'un Centre de préparation des forces (800 personnes dont 110 civils en 2005, réduit à 230), un centre d'entraînement des postes de commandement (CEPC) et un centre d'entraînement au combat (Centac), un Eacat (établissement annexe du commissariat à l'Armée de Terre) et le 32e Groupement de camp; au total 720 personnes, qui ne sont plus comptées «à part».

La commune n'avait pas 500 hab. en 1900, mais elle était passée à 3 500 en 1926 (sdc); la population municipale était à peu près stable depuis 1960, mais a gagné 320 hab. entre 1999 et 2008 en raison des changements de définitions, tandis que la population totale diminuait de 390…. Mailly accueille aussi un atelier de viandes et plats cuisinés Huguier, né comme boucherie pour les besoins du camp en 1907, dédoublé au Chêne en 2007 (100 sal. en tout).