Marsannay-la-Côte

5 200 hab. (Marcenaciens ou Pataras), 1 285 ha dont 509 de bois et 274 de vignes, commune de la Côte-d’Or dans le canton de Chenôve, 7 km au SO de Dijon au pied de la Côte viticole, dont elle est le site le plus septentrional. Elle bénéficie d’une AOC communale viticole des côtes-de-nuits, qui déborde un peu sur Couchey au sud et Chenôve au nord et qui porte sur 312 ha dont 240 ha en production incluant deux «premiers crus», soit 160 ha en rouge (5 500 hl), 10 ha en blanc (400 hl) et une spécialité originale de rosé (70 ha de pinot, 2 500 hl). L’AOC marsannay déborde un peu sur les communes de Chenôve et Couchey.

Dans les années 1960, la ville a été profondément transformée par l’expansion de Dijon, accueillant des lotissements et s’équipant d’une maison du patrimoine-musée de la vie viticole, d’un centre de loisirs et d’un centre aéré, d’un espace social et culturel Gaston Bachelard; collège public. La population était de 750 hab. au début du 20e siècle, 1 100 en 1954, 4 100 en 1968 et 6 600 en 1975, mais elle a diminué ensuite. Le territoire est très diversifié; il s’étend assez loin en plaine entre ceux de Chenôve et de Perrigny, jusqu’à l’A 311; vers l’ouest, il occupe une part du plateau boisé et le bois des Francs; le domaine viticole du château de Marsannay a 25 salariés.

La commune a un centre commercial Leclerc (120 sal.) et un magasin Castorama (110 sal.), des magasins But (40 sal.), Metro (75 sal.), La Plateforme (matériaux, 25 sal.), Lapeyre (bois, 20 sal.); ingénierie de bâtiment ISB (20 sal.), installations électriques Relec (60 sal.) et IBCE (25 sal.), installateurs de piscines MF (30 sal.) et d’alarmes Artel (35 sal.), vente d’alarmes BFCS (20 sal.); menuiserie Nicolardot (50 sal.), traitement du bois CBH (45 sal.), charpentes Sacey (40 sal.); automatismes et maintenance électromécanique Satem (50 sal.), travaux publics Pennequin (60 sal.); transports TransDev Est (25 sal.); nettoyage Quality Service (60 sal.); aide à domicile A Compagn’Ans (25 sal.); un Novotel (55 sal.).