Mercurey

1 500 hab. (Mercuréens) dont 180 à part, 1 544 ha dont 377 de bois et 488 de vignes (record départemental), commune de Saône-et-Loire dans le canton de Givry, 8 km au NNO du chef-lieu et 15 km ONO de Chalon. Elle a une tonnellerie (TM, 30 sal.), plusieurs négociants en vins dont Tramier (20 sal.), mais Rodet a disparu en 2010 après son rachat par Boisset de Nuits-Saint-Georges). Surtout, elle est titulaire d’une AOC viticole réputée, portant sur 850 ha dont 140 en premier cru; les 650 ha en production (9/10 en rouge), fournissent annuellement 25 000 hl de rouge et 3 200 de blanc.

Un peu plus de 100 ha de cette AOC (16 ha en premier cru) relèvent de la petite commune voisine de Saint-Martin-sous-Montaigu (360 hab., 365 ha dont 156 de vignes), au sud, où se dressent les ruines du château féodal de Montaigu. Il domine la belle vallée des Vaux, drainée par la petite Orbise, qui descend sur 21 km jusqu’à Saint-Rémy. Plusieurs tout petits villages serrés y cultivent aussi des vignes: Saint-Mard-de-Vaux (300 hab., 663 ha dont 478 de bois et 31 de vignes) au nord, qui a un centre naturiste et a gagné 50 hab. après 1999; Saint-Jean-de-Vaux (400 hab., 226 ha dont 51 de vignes) au centre, qui en a gagné 70; Saint-Denis-de-Vaux (270 hab., 371 ha dont 60 de vignes) au sud. Plus en amont, Barizey (140 hab., 558 ha dont 259 de bois) au pied de la haute côte, Châtel-Moron (80 hab., 654 ha) perché au sommet de la côte, plus petits encore, ne manquent pas de charme, mais de vignes.