Meux (Le)

2 140 hab. (Ulmeusiens), 780 ha, commune du département de l’Oise dans le canton de Compiègne Sud-Ouest, 8 km au sud-ouest de Compiègne. Son nom viendrait de l’orme, ce qui explique le gentilé savant. Son finage atteint au sud-est la rive droite de l’Oise. Elle a reçu dans la plaine de l’Oise une grande zone industrielle que traversent la voie rapide D 200 et la voie ferrée (gare), et où se sont installés la fabrique Unilever-Gibbs-Fabergé (300 sal.) de produits capillaires et dentaires, les aliments pour nourrissons Babynov (90 sal., groupe Orlait), les cloisons Placoplâtre (60 sal.), la fabrique de mastics et colles Den Braven (55 sal., à un groupe néerlandais), les traitements de surfaces Arcrom (45 sal.) et Uranie (20 sal.); charpentes et menuiserie SCM (35 sal.), mécanique CEF Nord (30 sal.). RMEL (25 sal.) et ERAS (25 sal.) réparent des moteurs électriques; maçonnerie Faber (45 sal.), installation de clôtures des Grillages de Pierefonds (25 sal.).

Le Meux abrite aussi la logistique de la firme de parfums et cosmétiques Chanel (ex- Bourjois (220 sal.), des charcuteries Herta (160 sal.) et un entrepôt de la Carterie (20 sal.), un négoce de pièces hydrauliques Hyva (20 sal.), de fruits et légumes Materna (25 sal.) et les transporteurs TNT Express (50 sal.), Calberson (50 sal.), Blochon-Martin (50 sal.), MPS (35 sal.), Jégou (25 sal.); gestion immobilière du Clos de la Ferme (45 sal.). La population de la commune était de 760 hab. en 1975 et croît rapidement depuis; elle a encore augmenté de 340 hab. entre 1999 et 2008.