Mirecourt

6 400 hab. (Mirecurtiens) dont 470 à part, 1 212 ha dont 208 de bois, chef-lieu de canton du département des Vosges dans l’arrondissement de Neufchâteau, 38 km à l’est de celle-ci et 30 km au NO d’Épinal. La ville, qui fut Mercuri Curtis et donc dédiée au dieu du commerce, se perche sur le plateau dans lequel s’encaissent les méandres du Madon, et qui fait comme une marche entre deux talus des grès triasiques. Elle a de belles halles de 1617 et son musée de la lutherie rappelle qu’elle fut un haut lieu de fabrication d’instruments de musique au 18e siècle, sans que l’on sache exactement pourquoi, mais avec la protection du duché de Lorraine. La lutherie Aubert emploie 30 personnes et il existe quelques artisans luthiers, une École nationale de lutherie au lycée, et une école (privée) de lutherie et archerie d’art (Pagès), ainsi qu’un Groupement des luthiers et archetiers d’art français (Glaaf); s’y ajoutent une maison de la Musique mécanique et une maison de la Dentelle.

La ville est surtout un centre de commerces et de services avec le centre hospitalier spécialisé du château de Ravenel à l’ouest de la ville, un hôpital rural (12 lits), un institut de rééducation, un centre d’aide par le travail; lycée et collège publics, un lycée agricole et forestier avec formation d’adultes et d’apprentis; banque Kolb (45 sal.) et quelques petits ateliers; supermarché Carrefour (60 sal.). La population communale s’est tenue entre 5 000 et 6 000 hab. de 1800 à 1940, puis a augmenté après la guerre, atteignant un maximum de 8 800 hab. en 1975; elle diminue depuis, et a encore perdu 600 hab. entre 1999 et 2008. Mirecourt est le siège de la communauté de communes du pays de Mirecourt, qui associe 12 communes (8 600 hab.).

Le canton, limitrophe de la Meurthe-et-Moselle et qui s’étend dans le Xaintois, a 11 900 hab. (12 400 en 1999), 32 communes, 17 177 ha dont 3 067 de bois. Juste au sud de Mirecourt, sur la rive gauche du Madon après les confluents de la Gitte (à droite) et de la Saule (à gauche), Mattaincourt (860 Mattaincurtiens, 595 ha) soutient les emplois du chef-lieu par la seule usine notable du canton, la grosse fabrique de meubles MVM (Manufacture vosgienne de meubles), qui appartient au groupe Parisot et emploie 460 personnes, plus 90 aux meubles de cuisine Nevelt. Mattaincourt a des sources minérales (Heucheloup) qui ne sont pas exploitées, et une basilique de 1853 liée à un pèlerinage et un musée consacrés au curé Pierre Fourier (1565-1640), fondateur d’une congrégation; un hôpital local-maison de retraite; elle a perdu 90 hab. entre 1999 et 2008. Hymont (510 Hymontais, 417 ha), juste au sud et au bord de la Saule qui y rejoint le Madon, a une gare et une usine de la Métallerie du Sud Lorrain (30 sal.); elle a perdu 60 hab. après 1999.

Poussey (740 Porsuavitains, 869 ha), 3 km au nord de Mirecourt au-dessus du Madon, eut une abbaye bénédictine et conserve une jolie fontaine couverte du 12e s., et des foires d’octobre de longue tradition; mais la fabrique de meubles de la société ECB (Équipement Cuisine et Bains, 150 sal. en 2005) a été mise en liquidation en 2010-2011; supermarché Match (25 sal.) et quelques négoces dont la boucherie Didelot (30 sal.); la population communale a augmenté nettement de 1965 (460 hab.) à 1990.

Sur le territoire assez nu de la commune de Juvaincourt (180 Juvaincurtiens, 882 ha), 9 km ONO de Mirecourt, un ancien aérodrome de l’Otan, dit d’Épinal-Mirecourt, a été rééquipé en vue de devenir un Aéropole Sud-Lorraine; il bénéficie d’une piste de 2 950 m et assure des liaisons avec Paris-Orly, mais par petits avions de 7 à 9 places, et il est utilisé par l’aéroclub du Xaintois; une surface de 160 ha attend des entreprises; elle a reçu quelques ateliers et bureaux, et un karting; métallerie Eurotop (25 sal.), matériels électriques Metalec (20 sal.); nettoyage Metronet (40 sal.). À Domvallier (130 Domvallois, 324 ha), 5 km à l’ouest de Mirecourt, ateliers de découpe de viande de la Socopa-Est (100 sal.) sur l’Aéropole.

À Baudricourt (320 Baudéricurtiens, 348 ha), 2 km à l’ouest de la précédente, la Somatec propose du matériel de travaux publics (35 sal.). Oëlleville (310 hab., 1 008 ha), 12 km ONO de Mirecourt, est le siège de la communauté de communes du Xaintois, qui groupe 10 petites communes (900 hab.). Dombasle-en-Xaintois (120 Dombaslois, 472 ha), sur la route de Neufchâteau 12 km à l’ouest de Mirecourt, a un transporteur (Delpierre, 30 sal.). À Saint-Menge (110 hab., 667 ha dont 224 de bois), à l’extrémité sud-ouest du canton au bord de la Vraine et à 15 km OSO du chef-lieu, atelier de recyclage de verre Pate (25 sal.).