Moëres (Les)

820 hab. (Morins), 1 946 ha, commune du département du Nord dans le canton de Hondschoote, 5 km au NNO de la ville et au-dessous du niveau de la mer (- 2 m). Le village (De Moeren en flamand) est situé au milieu du polder des Moëres, dont le nom vient du flamand moeren désignant des marais, les Romains ayant désigné leurs habitants comme Morins et la contrée comme Flandre Morine. L’aérodrome dit de Dunkerque-Ghyvelde, et finalement Dunkerque-Les Moëres, est au nord de la commune; il a une piste gazonnée de 800 m et un aéroclub avec une annexe pour ULM. La population communale a dépassé 1 000 hab. au début du 20e s. puis a décliné jusque vers 1970 avant de se stabiliser; elle a gagné 140 hab. de 1999 à 2010. Les marais, qui occupaient 2 000 ha en France, ont été drainés et asséchés en 1620 sous l’autorité de Wenceslas Cobergher, à l’aide de 23 moulins à vent, par un réseau de canaux et watergangs bordés de fermes à cour ouverte; 4 inondations y ont été déplorées depuis, celle de 1770 n’ayant pu être résorbée qu’au 19e s., alors que l’inondation de la dernière guerre a pu être effacée dès 1947. Le village des Moëres propose un musée du polder et des stations de pompage (le Pô), et des restes d’un moulin du 18e s. dit moulin du Rhin. La frontière partage en deux le polder des Moëres (le nom se prononce moures, ou localement moires).