Montparnasse

partie de Paris au sud de la Seine. Aucune hauteur ne justifie le nom du quartier, qui est une simple référence culturelle hellénisante, à la fois historique et poétique: du côté du carrefour Vavin-Raspail, au 18e s., sur des terrains vagues de pierres et gravats rejetés par Paris, les étudiants du proche Quartier Latin avaient coutume de se rassembler en promenades, agapes et déclamations poétiques qui donnèrent au lieu son surnom venu de la Grèce. C'est pourquoi l'on devrait dire «au Montparnasse» et non «à Montparnasse», le nom de la rue et du boulevard étant bien écrits du et non de, ou sans article.

Le boulevard du Montparnasse (1 600 m), qui va de la rue de Sèvres au boulevard Saint-Michel (Port-Royal), a été ouvert en 1760, et a reçu un nom déjà bien établi, qu'il a largement contribué à déporter ensuite vers l'ouest. Il abrite plusieurs cafés-restaurants célèbres (le Dôme, la Coupole, la Rotonde) et croise la rue de Rennes par la place du 18 Juin 1940. La rue du Montparnasse (480 m), qui va de la rue Notre-Dame-des-Champs à l'allée Edgar-Quinet en traversant le boulevard, a été nommée en 1773 d'après celui-ci.

Le cimetière Montparnasse occupe 19 ha entre le boulevard du Montparnasse et la rue Froidevaux; il a été créé en 1824 sous le nom de cimetière du Sud; il comporte un enclos des Fédérés. La tour Montparnasse, qui reste la plus haute de Paris avec 210 m et 59 niveaux, a été inaugurée en 1972 et offre 88 400 m2 de bureaux, au-dessus d'un centre commercial Maine-Montparnasse qui contient notamment un grand magasin des Galeries Lafayette et un parking souterrain.

La gare Montparnasse, apparue en 1840, a l'originalité d'avoir les voies ferrées en étage; elle fut d'ailleurs un moment célèbre lorsqu'une locomotive défonça sa façade et resta suspendue au-dessus de l'esplanade, le 22 octobre 1895. Toutefois, sa façade était alors sur la place de Rennes, devenue place du 18-Juin 1940; elle a été reculée de 300 m au début des années 1970, ce qui permettait de lui donner plus d'ampleur et de dégager l'esplanade, rapidement occupée par la tour et le centre commercial Maine-Montparnasse. Elle dispose de 28 quais et voit passer chaque année 56 millions de voyageurs (4e des six grandes gares de Paris), et plus de 300 trains par jour.

Elle a été surmontée en 1969 par les 21 étages de bureaux de la Porte Océane, puis entièrement réaménagée dans les années 1990 pour accueillir la ligne du TGV-Atlantique, au sein d'un ensemble immobilier géant organisé autour d'un jardin aérien, au-dessus des voies, nommé Jardin Atlantique. Celui-ci est bordé au nord par le musée Jean-Moulin et le musée-mémorial du Maréchal-Leclerc, et complété à l'ouest, toujours en hauteur, par le square Max-Hymans; il est entouré d'étages de bureaux où sont notamment le siège de la Mutuelle générale de l'Éducation nationale (MGEN), celui du Crédit Agricole et la direction générale de la SNCF. La dalle qui le supporte couvre une partie de la gare, nommée Montparnasse-Pasteur ou Montparnasse-II, accessible aux taxis et aux voitures. Une gare annexe (Montparnasse-Vaugirard ou Montparnasse-III) s'ouvre au sud-ouest, notamment pour les services auto-train.

Tous ces aménagements et dénominations concourent à définir un ensemble (ou grand quartier non officiel) Montparnasse à cheval sur trois arrondissement de Paris (6e, 14e et 15e) et qui comprend de nombreux magasins (dont une Fnac rue de Rennes) et lieux de loisir et de culture, en particulier plusieurs théâtres dans la rue de la Gaîté. Le métro Montparnasse-Bienvenuë, qui porte le nom du créateur du métro de Paris, l'ingénieur Fulgence Bienvenuë (1852-1936), offre un système complexe réunissant en souterrain, depuis les années 1930, les deux stations Montparnasse (au nord) et Bienvenuë (au sud); il est doté de 5 issues et d'un long tapis roulant de 180 m et voit passer plus de 100 000 personnes par jour (30 millions par an). Deux quartiers officiels ont retenu le nom contracté de l'ancien Mont Parnasse: Raspail-Montparnasse (14e arrondissement) et Pasteur-Montparnasse (15e arrondissement.). En même temps, l'ouverture de la gare en fit longtemps un lieu de tradition bretonne, qui se marque encore à de nombreuses enseignes, et jusqu'au nom de la rue de Rennes. L'avenue du Maine, qui le traverse, en élargit un peu la référence géographique, mais dans le même esprit.