Moreuil

4 020 hab. (Moreuillois), 2 343 ha dont 361 de bois, chef-lieu de canton de la Somme dans l’arrondissement de Montdidier, 16 km NNO de celle-ci et à 28 km au SE d’Amiens, dans la vallée de l’Avre. Il est doté d’un collège public et d’une gare. Moreuil reste un centre industriel actif, avec une grande zone d’activités où se trouvent notamment la grosse fabrique de peintures PPG du groupe Total (300 sal., marques Avi, Ripolin, Novémail, etc.), des usines de films plastiques pour emballage du groupe Amcor (ex-Soplaril à Pechiney, 150 sal.), de papiers peints (Ugepa, 140 sal., dix millions de rouleaux par an), de machines à emballer (Condifilm, 45 sal.); tricotage Malterre (30 sal.), constructions métalliques TEM (30 sal.), Métallerie 2000 (25 sal.). Mais la grosse fabrique de chaussettes Kindy a été fermée au profit d’investissements en Asie (ne conservant en Picardie que l’usine de Moliens dans le canton de Formerie), ainsi que Breilly (bas et chaussettes, 90 sal. en 2005).

La ville accueille aussi un supermarché Carrefour (30 sal.), un négoce de tapis et moquettes GP Décors (25 sal.); CEPL (230 sal., au fonds d’investissement Sagard, services logistiques, notamment pour les magasins Go Sport) a pris place en 2010 sur le site abandonné par le transporteur Geodis, qui a eu 220 sal. et 50 000 m2; entreposage Neolog (40 sal.). La population communale avait augmenté sensiblement entre 1950 (2 800 hab.) et 1982 (4 200 sdc), période durant laquelle elle a absorbé le village d’aval Castel, mais tend à diminuer un peu; elle a perdu 120 hab. de 1999 à 2008. La ville est le siège de la communauté de communes Avre, Luce et Moreuil, qui correspond au canton.

Le canton a 12 300 hab. (11 400 en 1999), 23 communes, 18 287 ha; il s’étend vers l’est de l’Avre dans le Santerre et il est traversé par la route rectiligne de Roye à Amiens, sur le tracé d’une ancienne voie romaine. En aval de Moreuil à 7 km au NO, Thennes (470 hab., 800 ha) et, juste en face de l’autre côté de la Luce, Berteaucourt-lès-Thennes (380 Berteaucourtois, 262 ha) se tiennent au confluent de l’Avre et de la Luce, qui vient de l’est; leur population remonte depuis le minimum des années 1960: Thennes avait alors 190 hab. et s’est accrue de 110 hab. entre 1999 et 2008, tandis que Berteaucourt avait 280 hab. et vient d’en gagner 150; conserves des Canards du Val de Luce (20 sal.) à Thennes.

Domart-sur-la-Luce (430 Domédardiens, 859 hab.), voisine de Thennes à l’est, sur la D 934, accueille la vente par automats Lyovel (55 sal.); sous la Révolution elle a été réunie à Hourges, au sud, dont il ne reste guère qu’une maison et un cimetière. Contoire (360 hab., 714 ha dont 206 de bois), 10 km au SE de Moreuil dans la vallée de l’Avre, est doublée au confluent de l’Avre et des Trois Doms par le hameau de Hamel, où se trouve la papeterie du groupe Otor (250 sal., carton ondulé).

Le principal village du plateau, à l’est, est Hangest-en-Santerre (1 020 Hangestois, 1 508 ha), qui a repris quelques habitants depuis le minimum de 1982 (700 hab. sdc), et encore 170 de plus entre 1999 et 2008, mais qui en avait eu 1 500 en 1886; maraîchages Rigolle (25 sal.). Sa voisine au sud-est Arvillers (760 Arvillois, 1 268 ha) accueille les travaux publics Scherpereel (35 sal.); son finage atteint au sud la vallée de l’Avre en englobant le hameau de Sauchoy-sur-Davenescourt, ancienne commune absorbée en 1965 quand elle n’avait plus qu’une quinzaine d’habitants (60 en 1931); Arvillers a gagné une centaine d’habitants depuis 1999.