Morières-lès-Avignon

6 600 hab. (Moriérois), 1 035 ha, commune du Vaucluse dans le canton d'Avignon-Est, 7 km à l'est de la préfecture. Elle a été commune quelques mois pendant la Révolution, puis recréée à partir du territoire d'Avignon en 1870 avec 1 600 hab., mais la mention «lès Avignon» ne date que de 1918. La population n'avait pas augmenté jusqu'à la dernière guerre; elle a connu une forte croissnce entre 1954 et 1982 (6 100 hab.), un palier ensuite, puis elle a gagné près de 900 hab. entre 1999 et 2006 (7 400 hab. sdc). Son territoire, étiré du nord au sud, est traversé par l'A 7 et par la voie ferrée Paris-Marseille (gare).

Cette banlieue d'Avignon a une entreprise d'imprimerie-édition Jocatop (50 sal.) et des ateliers de menuiserie Adm Bassereau (35 sal.), d'électronique Spec (30 sal.), un Intermarché (40 sal.); Hemen traiteur (40 sal.), surgelés Findus (Gineys, 35 sal.), nettoyage Euroclean (30 sal.); traitement et distribution d'eaux Sade (75 sal.). Le bourg conserve la maison natale du compagnon menuisier Agricol Perdiguier, dit Avignonnais la Vertu (1805-1876), qui fut député républicain de 1848 à 1851, exilé puis libraire-éditeur à Paris. Au nord, le château Folard, qui date du 18e s., devient une Maison de la culture et des loisirs. Le château Saint-Laurent, du 19e s. avec un domaine viticole, est au sud de la commune. Morières cultive 287 ha de vignes et dispose d'une cave coopérative.