Moselle (la)

rivière internationale, longue de 560 km dont 314 km en France. Elle naît à Bussang dans les Vosges sur le versant occidental du Grand Drumont et coule d’abord vers le sud-ouest. À Saint-Maurice-sur-Moselle, elle se dirige vers le nord-ouest dans une belle vallée glaciaire, et atteint Remiremont où elle reçoit à droite la Moselotte, grossie de la Cleurie. Puis elle accueille à droite encore la Vologne à Pouxeux, traverse ensuite Épinal, puis Charmes, va vers le nord par Bayon, atteint au NO Neuves-Maisons devant laquelle elle reçoit à gauche le Madon. Elle entre alors dans la côte de Moselle sous le plateau de Haye, et parvient à Toul. Là, elle abandonne un ancien tracé vers la Meuse par le Val de l’Asne, et oblique brusquement vers le nord-est en s’enfonçant dans le défilé de Liverdun.

Elle sort du plateau de Haye à Frouard où elle reçoit à droite la Meurthe et reprend alors une direction sud-nord, en arrière de la côte de Moselle jusqu’aux abords de Metz, en avant de la côte au-delà de la ville. Elle reçoit à droite de petits cours d’eau comme la Mauchère ou la Natagne, à gauche de plus grands comme l’Esche à Pont-à-Mousson, le Rupt de Mad à Arnaville. Passé Metz, elle accueille à gauche l’Orne à Richemont, la Fensch à Illange, et atteint Thionville. Elle s’infléchit alors vers le nord-est, passe entre Cattenom et Basse-Ham où elle reçoit à droite la Bibiche, puis aussitôt à Kœnigsmacker où elle accueille à droite encore la Canner. Elle parvient ensuite à Sierck-les-Bains puis Apach où elle sort de France, à la frontière de l’Allemagne et du Luxembourg qui l’accompagne jusqu’aux abords de Trêves. Elle prend alors une direction nord-est dans une vallée encaissée à méandres et atteint le Rhin à Coblence.

La Moselle est depuis longtemps utilisée par la navigation fluviale. Son cours avait été emprunté entre Toul et Frouard par le canal de la Marne au Rhin dès le milieu du 19e siècle, ce qui la reliait déjà à la Meuse. L’annexion de l’Alsace-Lorraine par l’Allemagne avait ensuite conduit à aménager le canal de l’Est, dont la branche Sud emprunte sa vallée en amont de Neuves-Maisons jusqu’à Golbey et permettait de relier Toul à la Saône; le canal de Jonction au sud de Nancy assure un lien avec la Meurthe et la partie orientale du canal de la Marne au Rhin. Ensuite, après 1919, avait été creusé entre Metz et Thionville le canal des Mines de fer de Moselle, pour les besoins de la sidérurgie. Mais le principal changement fut la mise de la Moselle au gabarit européen au cours des années 1960; les péniches de 3 000 tonnes peuvent remonter jusqu’à Neuves-Maisons et aller jusqu’au Rhin. Le principal port est celui de Thionville-Illange, 7e port fluvial français (2,8 Mt/an), premier pour les produits métallurgiques.

Le nom de la Moselle est très utilisé par les unités territoriales. Il désigne un département, et plusieurs intercommunalités. La communauté de communes du Val de Moselle est un groupement intercommunal de Moselle associant 10 communes du canton d’Ars-sur-Moselle et siégeant à Ancy-sur-Moselle; 10 100 hab. La communauté de communes des Vals de Moselle et de l’Esch est un groupement intercommunal de Meurthe-et-Moselle associant 7 communes (6 900 hab.) et siégeant à Dieulouard. La communauté de communes de Moselle et Madon est un autre groupement intercommunal de Meurthe-et-Moselle qui siège à Neuves-Maisons et rassemble 12 communes (22 900 hab.). La communauté de communes de la Moyenne Moselle est un groupement intercommunal des Vosges rassemblant 25 communes et siégeant à Charmes; 13 000 hab.

La communauté de communes de la Vôge et des Rives de la Moselle est un autre groupement intercommunal du département des Vosges au sud d’Épinal, associant 11 communes et 14 800 hab.; le siège est à Arches. En outre, trois groupements ont choisi la forme adjective: la communauté de communes de l’Arc mosellan, associant 26 communes (30 400 hab.) du canton de Metzervisse et siégeant au chef-lieu; la communauté de communes du Centre mosellan, qui siège à Morhange et correspond sensiblement au canton de Grostenquin; 31 communes, 14 000 hab.; la communauté de communes du Sillon mosellan, liant 6 communes (27 100 hab.) et siégeant à Hagondange; toutes trois sont dans le département de la Moselle; le nom de la première se rapporte d’ailleurs à celui du département plus qu’à la rivière. Il existe une appellation vins de Moselle en vdqs (vins délimités de qualité supérieure); le vignoble, autour de Sierck près de la frontière allemande, était réduit à une dizaine d’hectares en 1986, mais il a quelque peu repris et atteindrait environ 50 ha, en cépage elbling; Contz-les-Bains en présente un musée.