Muy (Le)

7 900 hab. (Muyois), 6 658 ha dont 4 327 de bois, chef-lieu de canton du département du Var dans l’arrondissement de Draguignan, 14 km au sud-est de celle-ci. La ville est dans la dépression périphérique des Maures, au confluent de l’Argens et de la Nartuby. Elle a une tour de l’ancien castelet (14e s.), un musée de la Libération; collège public, imprimeries Roccobono (70 sal., journaux) et Iapca (50 sal.) et brochage PPB (25 sal.), tous du même groupe (25 sal.); magasin Casino (50 sal.), négoces de quincaillerie Schlecker (120 sal.) et de fournitures agricoles Bergon (45 sal.), nettoyage urbain Sma (Pizzomo, 45 sal.); transports Millo Garcin (120 sal.) et Exapaq (45 sal.), maison de retraite des Mille Soleils (50 sal.).

Le Muy bénéficie d’un échangeur double de l’A 8, de la N 7 et de la route de Draguignan à Sainte-Maxime. Son finage s’étire du nord au sud sur 16 km. Au sud, il englobe la forêt domaniale du Grand Couvent dans les Maures, et des villas se dispersent le long de la route de Sainte-Maxime (D 25). Au nord, il contient la forêt domaniale du Rouet. Il porte des traces des bourgs castraux de Marsens et de la Roquette du Muy, ainsi que les châteaux de la Combe et du Collet Redon dans la plaine centrale et ses abords. On y cultive 313 ha de vignes. La population du Muy a augmenté durant tout le 19e s., atteignant 3 000 hab. en 1900; elle a peu changé dans la première moitié du 20e s. mais croît depuis 1965. Elle a augmenté de 900 hab. entre 1999 et 2007. Le Muy a 1 200 résidences secondaires et près de 800 places de camping. L’Insee lui attribue une unité urbaine de 15 500 hab., mais aucune aire urbaine… Le canton a 25 500 hab., 3 communes, 19 958 ha dont 12 568 de bois. Les deux autres communes sont Roquebrune-sur-Argens et Puget-sur-Argens, à l’est.