Nans-les-Pins

3 200 hab. (Nansais), 4 799 ha, commune du département du Var dans le canton de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, 13 km au SO du chef-lieu. Son nom était Nans avant 1920. Le village est un peu à l’écart de la route de Marseille à Brignoles (N 560), qui traverse la commune. Des grottes et avens s’ouvrent au sud vers la Castelette, sur le revers septentrional du massif de la Sainte-Baume, où le finage atteint 772 m. Il porte des traces d’un bourg castral du 8e s., et de l’itinéraire du Chemin des Roys sur l’ancien pèlerinage royal de la Sainte-Baume. La commune est à la source de l’Huveaune, qui se dirige vers l’ouest, et du Cauron, dont la vallée se suit jusqu’à son confluent avec l’Argens à Bras, mais qui est souvent à sec. Elle héberge un village-club et le golf de la Sainte-Baume, des maisons de convalescence pour maladies pulmonaires et pour personnes âgées, 240 résidences secondaires, plus 300 places de camping. On y cultive 155 ha de vignes. La commune a eu 1 200 hab. en 1872, moins de 700 dans les années 1930; sa population croît depuis 1962; elle a passé les 2 000 hab. en 1988.