Nation (place de la)

place en étoile à l'est de Paris, partagée entre 11e et 12e arrondissements. Elle a été aménagée en 1841 à la barrière du Trône, ouverture du mur des Fermiers généraux sur la route de Vincennes et dans le prolongement du faubourg Saint-Antoine. Ce nom, qui reste porté par la très courte avenue du Trône, vient d'un trône érigé à l'occasion de l'arrivée de Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche en 1660, au retour de leur mariage à Saint-Jean-de-Luz. Pendant la Révolution, elle fut nommée place du Trône-Renversé.

Son nom actuel a été acquis en 1880 à l'occasion des fêtes du 14 juillet. On y retrouve les deux pavillons et les deux colonnes de la barrière du Trône conçues par Claude Nicolas Ledoux pour la barrière d'octroi, qui encadrent l'entrée du cours de Vincennes. Au centre, le Triomphe de la République est un groupe en bronze réalisé par Jules Dalou, inauguré en 1889 (1899 pour sa version définitive); il honore et représente la République, la Liberté, le Travail et l'Abondance.

La place de la Nation est un symbole de manifestations populaires, source ou but de nombreux défilés. C'est aussi un nœud de communications, dont la station du métro Nation, ouverte dès 1900, est sur quatre lignes de métro différentes (1, 2, 6 et 9) et possède six entrées, plus une liaison avec la gare Nation de la ligne la ligne A du RER, laquelle mène aussi bien à Marne-la-Vallée qu'à Saint-Maur et Boissy-Saint-Léger. Mieux que la place de l'Étoile, la place de la Nation est le lieu de convergence de treize voies; il est vrai qu'elles ne sont pas toutes de grandes avenues. Celles de Taillebourg, de Bouvines, de Bel-Air et surtout Dorian (80 m pour 40 de large…) sont très courtes. Seuls ont de l'amplitude, outre l'axe principal rue du Faubourg-Saint-Antoine-cours de Vincennes, l'avenue Philippe-Auguste (1 000 m) qui rejoint au NNO le boulevard de Charonne, le boulevard Voltaire (2 800 m) qui va jusqu'à la République au nord-ouest, le boulevard Diderot (1 900 m) vers la gare de Lyon (OSO) et le boulevard de Picpus (1 000 m) au sud-est.

Deux quartiers de Paris portent le nom de la place, Nation-Alexandre-Dumas dans le 11e et Nation-Picpus dans le 12e. Il existe aussi, mais dans le 13e arrondissement et sans rapport direct, une rue Nationale de 1 300 m, allant du boulevard Masséna au boulevard Vincent-Auriol, ouverte et nommée en 1848 en hommage à la Garde Nationale, prolongée vers le sud en 1863 dans l'ancienne commune d'Ivry et renumérotée en 1886, et une place Nationale en son milieu, dont le dessin était déjà établi en 1812; plus une impasse Nationale en annexe de la rue.