Neuville-en-Ferrain

10 200 hab. (Neuvillois), 618 ha, commune du département du Nord dans le canton de Tourcoing-NE, juste au nord du chef-lieu, à la frontière belge. Son apparition date des 11e-12e s., comme l’indique son nom. Elle fut une ancienne commune de tissages et accueille des échangeurs de l’A 22. Elle a un collège public et un privé, un centre d’aide par le travail, une maison de retraite et s’orne d’un jardin du Labyrinthe (19e s.), propose des festivals de la Biographie et de la Magie, de théâtre et de chorales, et propose une spécialité de craquelin. La commune a eu 2 000 hab. en 1831, 4 200 vers 1900 et encore en 1962, puis a crû vivement et culminé à 9 900 hab. en 1990, avant de reperdre un peu, et s’est encore accrue de 600 hab. entre 1999 et 2010. Le maire est Gérard Codron (sans étiquette).

Elle offre un assez large éventail d’activités. Le textile reste présent avec Tissavel (220 sal., fourrures synthétiques, groupe belge Tyver), Luxaflex (130 sal., stores, états-unien), Dounor (150 sal., non tissés synthétiques), FDN (Nical, 25 sal.), le négoce d’habillement XMF (Xanaka, 130 sal.), du même groupe. Les autres branches sont représentées par les cosmétiques des Laboratoires Sarbec (250 sal.), la métallerie Provost (180 sal., rayonnages métalliques et cloisons grillagées), les bateaux de plaisance Wauquiez (35 sal., devenue filiale de Bénéteau), chocolaterie-confiserie Verquin (50 sal.), 95 sal.), matériel médical Maco (40 sal.), sièges Mousse du Nord (Matnor, 50 sal.), imprimerie Deschamps (40 sal.), décolletage Callewaert (40 sal.) ; négoces de surgelés Gel Service (110 sal.), de fournitures pour le commerce DAV (65 sal.) et pour la grande cuisine EPGC (40 sal.) ; vente par correspondance de produits domestiques Bernard (170 sal.) ; transports Grimonprez (360 sal.) et Faiveley (120 sal.).