Neuwiller-lès-Saverne

1 200 hab., 3 189 ha dont 2 500 de bois, commune du Bas-Rhin dans le canton de Bouxwiller, 7 km à l’ouest du chef-lieu (12 km au NNE de Saverne), dans le Parc des Vosges du Nord. Le village est juste au pied du talus des grès vosgiens, que rehaussent de beaux rochers de grès et les ruines du château de Herrenstein (11e et 16e s.). Il conserve des maisons pittoresques, une église ornée de précieuses tapisseries, ancienne abbatiale d’un monastère bénédictin renommé (12e-13e s.), qui est restée un lieu de pèlerinage, avec cloître et gros bâtiments; constructions Schrepfer (80 sal.), transports Gutfried (45 sal.), centre d’éducation à l’environnement (110 places). La population s’est lentement érodée au cours du 20e siècle, du moins jusque dans les années 1980; elle reste stable depuis.

Le finage atteint au sud-ouest la vallée de la Zinsel du Sud, sous le Fastnachtsfelsen qui monte à 404 m. Il s’étend très largement vers l’ouest en enveloppant le ban de Dossenheim-sur-Zinsel, jusqu’à atteindre la profonde vallée du Niederbaechtel, au fond de laquelle sont le moulin d’Eschbourg, le long plan d’eau du Grosshammerwasser et le hameau d’Hammerweier, ancien site de forges. Il englobe ainsi le site de vallon du hameau de Thomasstahl, au bout duquel sont une grotte et le rocher des Hussards. Au nord, il atteint le hameau et le col du Loosthal, où est un centre orntithologique (refuge Nord-Alsace du Goma), proche de La Petite-Pierre. Il s’étend aussi assez largement dans la plaine au nord-est, engobant le petit hameau de Boxmuehl; une ancienne voie ferrée y a été transformée en piste cyclable.