Oberhausbergen

4 600 hab. (Domimontains), 371 ha, commune du Bas-Rhin dans le canton de Mundolsheim, membre de la Communauté urbaine de Strasbourg au NO de la ville, juste au-delà de Cronenbourg sur la D 41. Sa population a plus que doublé en 15 ans (2 000 hab. en 1982); elle n’atteignait pas 900 hab. entre 1921 et 1931. Au nord-ouest, le territoire communal englobe la butte du fort Frère, couronnée d’une tour de télévision et sur les pentes de laquelle se disséminent les villas. Elle accueille une clinique et d’assez nombreuses entreprises, notamment dans la zone d’activités tertiaire Valparc de 600 emplois, et compterait 1 400 emplois au total.

Cette banlieue industrieuse sinon vraiment industrielle a ainsi plusieurs sociétés de conseil et contrôle, dont le Bureau Veritas (95 sal.), Ingerop (ingénierie, 65 sal.), Coteba (ingénierie, 25 sal.); informatique Hewlett Packard (40 sal.) et négoce de matériel de bureau du même (25 sal.), Viveris (logiciels, 20 sal.) et Altair (informatique et études techniques, 170 sal.); comptabilité Cofime (25 sal.); traitement de surfaces Revêtement Industriel (50 sal., au groupe Caddie); sociétés de service dont les ascenseurs AMS (45 sal.), production de chaleur Cofely (Suez, 65 sal.), maçonnerie Alsacienne du Bâtiment (45 sal.), travaux publics Eiffage (45 sal.);, gestion de compteurs d’eau Loraslace (40 sal.), néfoce de matériaux d’étanchéité Tremco Illbruck (25 sal.); Intermarché (50 sal.), magasin Vima Bricoprix (70 sal.), cafés Henri (45).