Onnaing

8 800 hab. (Onnaingeois), 1 297 ha, commune du département du Nord dans le canton de Valenciennes-Est, 7 km au NE du chef-lieu. La ville est dans le couloir de circulation vers Mons, où passent la N 30 et une voie ferrée, et la commune est traversée par l’A 2, qui y a deux échangeurs. Au nord, elle touche aux marais boisés de rive droite de l’Escaut, où subsiste un terril. Elle a un collège public. La commune avait déjà plus de 3 000 hab. en 1840, 5 000 en 1902 et a poursuivi sa croissance jusqu’en 1962 (10 000 hab.), mais sa population a diminué ensuite.

L’activité est largement dominée par l’usine d’automobiles Toyota (3 500 sal., plus de 1 000 véhicules par jour), ouverte au sud-est de la commune en 2001 et accompagnée par Toyota Tsusho (logistique, 100 sal.), les panneaux métalliques ACF (Arcelor Mittal, 110 sal.), les tableaux métalliques Vanerum (Polyvision, 70 sal.), les plastiques Simoldes (230 sal.), les pièces pour automobiles Ogura (55 sal., embrayages de climatiseurs), les emballages en bois Soflog-Telis (30 sal.). Elle accueille aussi une boulangerie Barilla (120 sal.), les transports Transfreight (130 sal.), Willi Betz ’120 sal.), FM Logistics (40 sal.) et Gefco (40 sal.); (Lacquemant, 30 sal.), négoce d’équipements d’automobiles Mcsyncro (35 sal.); travail temporaire Randstad (120 sal.).