Orgon

2 700 hab. (Orgonnais), 3 478 ha dont 1 937 de bois, chef-lieu de canton des Bouches-du-Rhône dans l’arrondissement d’Arles, 48 km ENE d’Arles. Le bourg est au pied des reliefs qui dominent le cours de la Durance, 5 km au sud de Cavaillon. Il conserve des ruines castrales et des restes de remparts, une belle porte de ville; chapelle mariale de Beauregard, musée de l’automobile et musée villageois, arènes. L’autoroute du Soleil (A 7) s’insinue entre le bourg et la Durance, qu’elle longe depuis la pointe SE d’Avignon; la voie ferrée du PLM y traverse la Durance, accordant une gare à Orgon. Au nord, un échangeur de l’A 7 est partagé avec Plan-d’Orgon, et la ligne ferroviaire à grande vitesse passe un instant sur la rive gauche de la Durance, revenant sur la rive droite face à Orgon. Au nord de la commune sont l’usine électrique du Rocher, la butte isolée du mont Sauvy et la chapelle ruinée de Saint-Véran. Un couloir de plaine s’engage vers le sud-est en direction d’Eygalières, entre les reliefs de garrigues du Contras au nord et l’extrémité des Alpilles (les Plaines) au sud. Orgon a un collège public et une carrière de craie Omya (90 sal.); 41 ha de vignes. La population communale est montée jusqu’à 3 200 hab. en 1872 avant de descendre à 2 400 hab. en 1921, et 1 300 hab. après l’émancipation de Plan-d’Orgon en 1923. Elle augmente depuis, a dépassé les 2 000 hab. en 1968 et a gagné 260 hab. entre 1999 et 2004.

Le canton a 22 200 hab., 8 communes, 17 000 ha dont 3 481 de bois. Les communes proches de la Durance, d’amont en aval Sénas, Plan-d’Orgon, Saint-Andiol et Cabannes, ont toutes plus de 2 000 habitants. Eygalières (1 900 hab., 3 397 ha dont 1 297 de bois) est la plus grande et la plus peuplée des autres communes, à 8 km au SO d’Orgon. Elle est qualifiée de «village de caractère» avec notamment une chapelle du 12e s., un musée historique dans une chapelle du 17e s., le manoir renaissance du mas de la Brune. Elle accueille la fabrique de serres d’horticulture Richel (160 sal.) et enregistre 340 résidences secondaires. Eygalières avait déjà 1 500 hab. dans les années 1850, mais était descendue à un millier en 1954; la population augmente lentement depuis, mais n’a gagné qu’une cinquantaine d’habitants de 1999 à 2004. Au sud, la commune monte à la crête des Alpilles, où a été installé le refuge Jean Moulin. Dans la plaine au nord passe la branche septentrionale du canal des Alpilles; château de Sounègues, 113 ha de vignes. Mollégès est au nord d’Eygalières.

Verquières (810 hab., 459 ha) est une très petite commune à 5 km au NNO de Mollégès et autant de Noves, 12 km au NO d’Orgon. Elle a un clocher classé, un pigeonnier et une pyramide au domaine de Beauplan; menuiserie Scami (30 sal.), structures métalliques Usicom (20 sal.); boulangerie Germinal (30 sal.); nettoyage Villard (35 sal.); la population communale était inférieure à 300 hab. avant 1962, et a crû jusqu’en 1999, puis stagné.