Orient (lac d’)

élément du système hydraulique de la Forêt d’Orient, le plus proche de Troyes, conçu pour éponger les crues de la Seine et contribuant au développement touristique local. D’une superficie de 2 300 ha et d’une capacité de 205 Mm3, il a été mis en service dès 1966. Un port de plaisance a été aménagé au Mesnil-Saint-Père (300 places). Le lac est ouvert aux sports de voile et aux baignades (plages), et compte sur ses rives un parc de vision et une réserve ornithologique. Un canal d’amenée de 14 km a sa prise un peu en aval de Bar-sur-Seine et comporte un tunnel, plus le franchissement de la vallée de la Barse; le canal effluent, dit canal de Saint-Julien, de 16 km de long, restitue les eaux à la Seine à Saint-Julien-les-Villas dans l’agglomération de Troyes.

Le nom d’Orient vient d’une ancienne possession des Templiers de Jérusalem. Il était déjà porté par la forêt d’Orient, qui occupe une large part de la plaine argileuse de Champagne humide à l’est de Troyes. Il a été également adopté par le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient, créé en 1970, qui englobe 50 communes et 73 200 ha; 20 000 personnes y habitent, et l’on y compte 3 400 emplois, dont la moitié dans l’industrie. La forêt occupe plus de 10 000 ha, les lacs 4 800 ha en deux ensembles, celui de la Seine avec le lac d’Orient proprement dit et, plus tardif, celui de l’Aube, qui juxtapose les lacs d’Amance et du Temple (170 Mm3). L’écomusée du parc est à Brienne-le-Château. La Maison du Parc est à Piney et un Centre d’études et de pédagogie de l’environnement a été installé dans le pavillon Saint-Charles, propriété de la ville de Troyes, sur le territoire de Piney.