Outreau

14 700 hab. (Outrelois) dont 240 à part, 709 ha, chef-lieu de canton du Pas-de-Calais dans l’arrondissement de Boulogne-sur-Mer. Il est situé juste au sud de Boulogne sur la rive gauche de la Liane, d’où son nom (outre-eau). La commune occupait jadis complètement tout l’outre-Liane jusqu’à la mer. Au nord, Capécure intégra en 1835 la commune de Boulogne; au nord-ouest, Le Portel acquit son indépendance en 1856, tandis qu’Équihen dut attendre 1939. De la sorte, le territoire communal n’atteint plus la mer mais se limite au plateau. Ces ponctions n’ont pas empêché le nombre des habitants de croître sensiblement: après avoir chuté de 4 500 à 2 100 hab. (1856-1861), il a atteint 6 800 hab. en 1911, 10 500 en 1936, niveau retrouvé dès 1955; mais la commune aurait perdu 700 hab. de 1999 à 2010. Outreau, devenue ville ouvrière, eut une aciérie avec hauts fourneaux (Paris-Outreau), fermée en 1978, et fut très exposée et bombardée durant la dernière guerre.

La commune a un beffroi, le parc du Mont Soleil, étendu sur 17 ha et parsemé d’œuvres modernes, un centre culturel et social Jacques Brel, un centre culturel Phénix, une école-musée, plusieurs zones d’activités et des rencontres annuelles de cerfs-volants. La commune conserve une auto-école municipale et une épicerie sociale; tous les maires depuis 1919 ont été socialistes. Elle est dotée d’un collège et d’un lycée professionnel publics, accueille l’institut de formation des maîtres (IUFM) de Boulogne, un institut médico-éducatif (80 places), deux centres d’aide par le travail et une maison de retraite.

Les activités principales de cette ville de banlieue sont assez différenciées : fonderie d’acier et croisements ferroviaires Outreau Technologies (290 sal., groupe Manoir), Crown Emballage (220 sal., britannique, ex-Carnaud Metalbox), pompes et compresseurs Fapmo (80 sal.) ; installations électriques Eiffage (230 sal.), GTIE (Actemium, 50 sal.), Demouselle (30 sal.); ascenseurs Thyssenkrupp (65 sal.). Outreau accueille également un centre Leclerc (360 sal.), un supermarché Carrefour (25 sal.), un magasin Gemo (chaussures, 35 sal.), le Comptoir du Bois industriel (55 sal.); publicité Adrexo (150 sal.) ; travaux publics Screg (65 sal.) et Singer (55 sal.), nettoyage urbain Sita (45 sal.) ; transports Châtel (40 sal.), autocars Keolis (140 sal.) et Caron Voyages (50 sal.).

La ville a connu une fâcheuse renommée avec l’«affaire d’Outreau», lamentable suite d’erreurs judiciaires qui a duré de 2001 à 2006, à la suite de plaintes pour pédophilie et d’une série d’incarcérations arbitraires, et qui nécessita jusqu’à une commission d’enquête parlementaire - et suscita quantité de publications qui ont fait de l’affaire un symbole des dysfonctionnements de la justice. Le maire est Thérèse Guilbert, socialiste, également conseillère générale du canton. Le canton a 17 600 hab., 2 communes, 1 090 ha; l’autre commune est Équihen-Plage.