Pargny-sur-Saulx

1 980 hab. (Pargnysiens), 1 244 ha, commune du département de la Marne dans le canton de Thiéblemont-Farémont, 20 km ENE de Vitry dans la vallée de la Saulx, desservie par la voie ferrée Paris-Strasbourg et le canal de la Marne au Rhin (halte nautique). La ville a un bon équipement commercial et de services, avec un centre culturel. La population a connu son maximum en 1975 (3 000 hab. sdc) mais a beaucoup perdu depuis, et encore 220 hab. (-10%) entre 1999 et 2008.

Pargny conserve une tradition industrielle fondée sur la terre cuite: une grande partie du finage est sur les argiles du gault et quatre tuileries subsistent. Le plus gros employeur est la tuilerie Imerys, ancienne Huguenot-Fenal (170 sal.). Les tuileries ont quelque ancienneté: celle du Mont du Cerf avait été installée dès 1817; la tuilerie Huguenot a été mécanisée dès 1860; en 1873, une grande tuilerie mécanique était installée au Bois du Roi par l’entreprise Gilardoni, repliée d’Altkirch; il en reste un château de briques rouges et un musée de la Tuile. Une usine Orflam Plast (briquets et gadgets publicitaires), du groupe de Saint-Dizier, s’était fait remarquer par des rejets de thorium (risque de pollutions radioactives), obligeant à une réhabilitation du site.