Paris-4e

28 900 hab. dont 300 à part, 160 ha, arrondissement de Paris en centre-ville au bord de la Seine. Limité à l'ouest par les boulevards du Palais et Sébastopol, à l'est par le port de plaisance de Paris-Arsenal, la place de la Bastille et le boulevard Beaumarchais, il est borné au nord par l'alignement des rues Rambuteau et des Francs-Bourgeois, au sud par le bras méridional de la Seine (Petit Bras). Il inclut ainsi l'île Saint-Louis et les deux tiers amont de l'île de la Cité, ainsi que l'hôtel de ville de Paris, le Centre Pompidou (Beaubourg) et la place des Vosges.

Il se divise en quatre quartiers: Saint-Merri, Saint-Gervais, Arsenal et les Îles. En son centre s'étend le Marais, partagé avec le 3e arrondissement, dont le quartier juif du Pletzl autour de la rue des Rosiers et un secteur gay du côté de la rue des Archives. L'arrondissement accueille deux collèges et trois lycées publics, un institut médico-pédagogique, deux instituts privés catholiques avec collège et lycée.

Les grands employeurs sont assez peu nombreux: Banque de France (100 à 200 sal.) et Crédit Mutuel (100 à 200 sal.), magasins BHV (plus de 1 000 sal.) et Cuny (deux magasins, 100 à 200 sal.), cosmétiques de l'Institut Pierre-Ricaud (100 à 200 sal.), Cours Legendre (200 à 500 sal.), restauration Costes du Centre Pompidou (100 à 200 sal.), plus RATP (500 à 1 000 sal.) et Société Immobilière d'économie mixte de la Ville de Paris (100 à 200 sal.).

La population de l'arrondissement était de 108 500 hab. en 1961, 86 500 en 1954, 40 400 en 1975, 30 900 en 1990. Elle diminue encore un peu, l'arrondissement ayant le record de pertes migratoires (-1,1% par an), qui ne sont pas compensées par l'excédent de naissances (+0,4% par an). Néanmoins, la population, plus âgée que la moyenne, est un peu moins mobile que dans le reste du centre de Paris: 60% des habitants étaient dans le même logement cinq ans auparavant. Comme dans le reste du centre, la proportion de ménages d'une seule personne est élevée (57%).

L'arrondissement se distingue par sa très forte proportion de résidences secondaires (16%, record pour Paris) et de logements vacants, et la place relativement faible des catégories sociales supérieures, la proportion élevée de retraités pour le centre de Paris. C'est un arrondissement qui a beaucoup plus d'emplois (43 100) que d'habitants ayant un travail (15 100, taux de 269%), mais ces emplois sont parmi les moins qualifiés de Paris: le plus bas taux de cadres et professions supérieures de la capitale (23%), le plus fort taux d'employés (39%); la place de l'industrie et du bâtiment est la plus faible de Paris avec le 7e arrondissement.

Dans l'ensemble, au contraire, le niveau de formation et de richesse de la population résidante est supérieur à celui de la population qui travaille dans l'arrondissement. Celui-ci est 8e ou 9e sur 20 pour le revenu moyen des ménages, le 5e ou le 6e pour le prix du mètre carré de logement. Le maire est Dominique Bertinotti, socialiste, professeure d'histoire, conseillère de Paris depuis 1995.