Pas de Calais

nom donné en France au détroit qui sépare de la France les îles Britanniques, et la mer du Nord de la Manche, à l'aplomb du cap Gris-Nez. Il se nomme détroit de Douvres (Strait of Dover) en Angleterre, mais le néerlandais lui préfère la version continentale (Nauw van Calais). C'est un passage maritime de 33 km de large, parmi les plus fréquentés du monde. Il correspond à un accident tectonique qui fragmente le bombement du socle sous-jacent, les terrains crétacés étant portés en hauteur et formant sur le littoral les blanches falaises de craie affrontées de la côte d'Albion (d'alba, «la blanche») et de la côte d'Opale. C'était un isthme lors de la dernière glaciation, lorsque le niveau de la mer était à environ 100 m au-dessous du niveau actuel, avant la déglaciation et la «transgression flandrienne» qui l'a noyé. Sa profondeur, rendue inégale par des rides NNE-SSO, ne dépasse guère 30 m et n'atteint qu'exceptionnellement 54 m, certains bancs étant seulement à - 5 m. Cette faible profondeur a facilité le creusement du tunnel sous la Manche, mis en service en 1994 et plongeant à - 50 m, mais pose des problèmes de circulation à certains gros navires et surtout en cas de naufrage, les épaves devant être éliminées, voire découpées sur place. La circulation transocéanique y est très surveillée et réglementée par deux rails, dans le sens SO-NE près de la côte française, dans le sens NE-SO près de la côte anglaise, et une voie spéciale est réservée aux gros navires calant plus de 17 m: on estime à 600 navires par jour le trafic longitudinal du détroit, par où passent 20% des trafics mondiaux de fret. Or en même temps, un intense trafic transverse relie Calais à Douvres, de nombreux navires traversiers de grande capacité assurant les liaisons entre France et Angleterre même après la mise en service du tunnel Transmanche.

La première traversée du détroit par ballon date de 1785 (Blanchard et Jeffries) et il a fallu attendre 1909 pour une traversée en avion (Blériot, en 38 minutes). La première traversée à la nage officiellement enregistrée date de 1875 (Mathew Webb) mais le nageur britannique, déporté par les courants, dut faire 60 km et y mit 21h45mn; le premier Français fut Geo Michel (1926) en 11h05mn, la première femme Gertrude Ederle (1926, 14h31mn). Le record à la nage a été porté à 6h55 par l'Australien Tent Grimsey le 8 septembre 2012, à 7h25mn pour les femmes par la Tchèque Yvetta Hlavacova en 2006. Mais tous les engins et modes de locomotion ont été et sont encore essayés, jusqu'à des lits ou des cerfs-volants… En septembre 2008, le Suisse Yves Rossy n'a mis que 13 minutes en vol solitaire avec une aile à réacteurs de sa confection. La durée habituelle d'une traversée de Calais à Douvres en traversier (ferry) est de 75 à 90 minutes; mais l'hydroglisseur Princess Ann n'a mis que 22 minutes en 1995.