Petite-Pierre (La)

620 hab. (Parvapétriciens), 1 957 ha dont 1 500 de bois, chef-lieu de canton du Bas-Rhin dans l’arrondissement de Saverne, 22 km au nord de la ville; le nom fut Lützelstein en allemand, qui a le même sens. Le plus petit des chefs-lieux de canton alsaciens, dont la population reste néanmoins assez stable, se trouve dans la forêt du Parc des Vosges du Nord; c’est un «village de caractère», qui mise sur le tourisme: il recevrait 50 000 visiteurs par an et dispose de près de 600 «lits» (5 hôtels, gîtes, etc.). Il occupe d’étroites crêtes sur la ligne de partage des eaux entre le bassin de la Moselle et celui du Rhin. Il a des restes d’un château des 9e, 12e et 16e s., de fortifications à la Vauban de 1680, église classée (gothique flamboyant à fresques); maison du Parc, musée des arts et traditions, musée du Sceau alsacien, musée du springerlé (gâteau alsacien), hôtels-restaurants de la Clairière (35 sal.) et du Lion d’Or (30 sal.).

Le finage offre bois, étangs et rochers, le parc animalier du Schwarzbach, la grande forêt domaniale et, au sud, une vaste réserve de chasse. Des étangs, un petit hameau et l’auberge d’Innsthal sont, au sud du village, au fond d’une large tête de vallon drainée par le Niederbaechtel en direction de la Zinsel du Sud. Au nord-ouest, le finage contient les sources de l’Eichel, dans un paysage forestier et accidenté. Vers l’est, il contient deux larges vallons de tête du Meisenbach, qui se dirtige vers la Moder.

Le village est le siège d’une communauté des communes du pays de La Petite-Pierre (19 communes, 9 400 hab.), qui a obtenu le statut de «station verte de vacances». Le canton de La Petite-Pierre a 10 300 hab. (10 000 en 1999) pour 20 communes et 19 620 ha dont 12 565 de bois; limitrophe du département de la Moselle, il s’étend sur le plateau de grès au NE du chef-lieu, jusqu’à Lichtenberg; toutes ses communes sont dans le Parc et beaucoup ont des possibilités d’accueil touristique. Au nord, le plateau est creusé par la vallée de la Moder, par où passe à Wingen la voie ferrée de Strasbourg à Sarreguemines. La partie nord-est du canton relève de la forêt domaniale d’Ingwiller, autour de Lichtenberg. Le sud et les environs de La Petite-Pierre ont un relief très accidenté, avec des grottes (v. Eschbourg).