Pierre-de-Bresse

2 000 hab. (Pierrois), 2 806 ha dont 400 de bois, chef-lieu de canton de Saône-et-Loire dans l’arrondissement de Louhans, 32 km au nord de Louhans. C’est une «petite cité de caractère» et un solide bourg-marché, avec un grand château du 17e s. flanqué d’un parc, réaménagé en un écomusée de la Bresse bourguignonne qui dispose d’une dizaine de succursales dans la contrée; collège public; usine du groupe Mayet (plasturgie, 220 sal.); menuiserie pvc (Capelli, 40 sal.), magasins Atac (30 sal.) et Eciomarché (20 sal.). La commune était Pierre tout court jusqu’en 1962; elle s’est agrandie en 1972 de sa voisine de l’ouest Terrans, où se trouve un château du 18e s. avec parc. La population a peu varié durant un siècle et demi, toujours proche de 2 000 hab. La communauté de communes de Pierre-de-Bresse correspond à peu près au canton (16 communes, 6 300 hab.) et siège au chef-lieu.

Le canton a 6 500 hab., 17 communes, 25 100 ha dont 4 069 de bois; limitrophe du département du Jura, constellé de nombreux étangs, il est traversé au SE par la vallée de la Brenne. Au nord, il atteint la vallée du Doubs, et la franchit même grâce au rattachement de la commune de Pourlans (210 hab., 1 604 ha dont 727 de bois), sur la N 73, qui le rend ainsi limitrophe du département du Doubs et inclut une partie de la vaste forêt domaniale de même nom. À 11 km au SO de Pierre-de-Bresse, Saint-Bonnet-en-Bresse (480 hab., 1 761 ha), au bord de la Guyotte, a une bifurcation ferroviaire; sa population déclinait sans interruption depuis les 1 300 hab. du milieu du 19e s., mais a repris 60 hab. de 1999 à 2008.

Mouthier-en-Bresse (410 hab., 3 032 ha dont 829 de bois), 11 km ESE de Pierre, est la principale commune à l’est du canton, au bord de la Brenne; doublement riverain du département du Jura, son territoire inclut au nord la forêt de Dissey et de petits étangs et va jusqu’aux grands étangs de Ramouille et du Fay, 4 km à l’est du chef-lieu. Elle a eu plus de 1 700 hab. en 1881 et n’a cessé de se dépeupler depuis. La Chapelle-Saint-Sauveur (730 hab., 2 736 ha dont 393 de bois) relaie Pierre-de-Bresse vers le sud, à 5 km, et a subi une évolution parallèle (plus de 1 800 hab. en 1876, 1 000 en 1954) mais a repris 70 hab. de 1999 à 2008; château du 19e s., étangs; transports Joly (25 sal.). Le finage de Torpes (400 hab., 1 570 ha), 10 km ESE de Pierre-de-Bresse, est traversé par la Brenne et contient à l'ouest le hameau et l'étang de Neuillon; aliments du bétail Lambey au moulin des Prés (35 sal.), sur la Brenne.