Pont-Sainte-Marie

4 950 hab. (Pontois) dont 230 à part, 399 ha, commune du département de l’Aube dans le canton de Troyes-2, en banlieue nord-est de Troyes sur le côté droit de la vallée de la Seine; église gothique-renaissance à vitraux; un collège public, maison de retraite privée. La ville a rapidement grandi durant tout le 20e siècle; elle avait 800 hab. en 1900, 1 500 en 1950, 3 000 en 1975 (sdc); mais elle a perdu 210 hab. entre 1999 et 2008. Elle comporte en plein centre une «zone urbaine sensible» (les Vingt Arpents) et, vers l’extérieur, trois échangeurs de la rocade troyenne avec la N 19 et les routes vers Reims (N 71) et la Haute-Marne (D 960). L’Espérance sportive Toyes-Aube-Champagne, plus connue sous le nom de l’Estac, familier dans le monde du football, y a son siège (60 sal.).

Cette banlieue a reçu de nombreuses entreprises, parmi lesquelles une usine de bonneterie Petit-Bateau (290 sal.), une fabrication d’andouillettes et charcuteries AT France (Lemelle, 160 sal.), pâtisserie Caffet (35 sal.); imprimerie Renaissance (40 sal.); ingénierie Rakon Temex (55 sal.), analyses Apave (40 sal.); installations thermiques Masson (40 sal.) et électriques Stelec (20 sal.), nettoyage Dipronet (140 sal.), constructions Duet (20 sal.); négoces alimentaires Sélection des Gastronomes (20 sal.) et Les Primeurs de la Champagne (20 sal.), de matériel agricole PM Pro (25 sal.), de matériel de bureau AR Technologie (20 sal.), d'habillement Calvin Klein (60 sal.), Sintexa (25 sal.); gros centres d’appels Sitel (580 sal., groupe canadien Onex) et 3Media (380 sal.) d’une firme états-unienne de Nashville. Le groupe McArthur Glen a installé un «village de boutiques» avec «magasins d’usines» de 20 000 m2.