Pougues-les-Eaux

2 600 hab., 1 272 ha, chef-lieu de canton du département de la Nièvre dans l’arrondissement de Nevers, 11 km au NNO de la préfecture. Ancienne station thermale sur la N 7, à l’écart du cours de la Loire (4 à 6 km), elle se pose comme «station verte de vacances»; si les thermes sont fermés, le casino (groupe Tranchant) reste actif (100 sal., 54e de France, 16 M€ de jeux) et le parc Saint-Léger a reçu un centre d’art contemporain. Le bourg héberge aussi un centre d’aide par le travail (la Vernée), la fabrique de meubles de bureau et de magasin Elinas (40 sal.) et l’imprimerie CIA (30 sal.). La population, longtemps vers 1 500 ou 1 600 hab., a augmenté régulièrement depuis 1950. Une communauté de communes des Bertranges à la Nièvre a été constituée par 5 communes autour de Pougues-les-Eaux, dont Guérigny, mais n’atteint que 6 400 hab., Fourchambault étant associée à Nevers.

Le canton a 12 500 hab. pour 5 communes et 8 394 ha dont 1 601 de bois. Il est bordé à l’ouest par la Loire et donc limitrophe du département du Cher, et va au NE jusqu’à la forêt des Bertranges. Il compte au sud les deux communes urbaines de Garchizy et Fourchambault.