Pré-Saint-Gervais (Le)

17 300 hab. (Gervaisiens) dont 230 à part, 70 ha, commune de la Seine-Saint-Denis dans le canton des Lilas, juste au nord-ouest de celle-ci et en bordure nord-est de la commune de Paris. Son très petit territoire s'étend dans la plaine entre la Porte de Pantin et la Porte des Lilas et dispose de trois autres accès sous le périphérique par les Portes Saint-Gervais, Brunet et Chaumont. Elle n'a pas d'accès direct au métro, mais le métro Hoche est proche au nord, le métro Porte des Lilas et Mairie des Lilas au sud. Une cité-jardin Henri Sellier est au sud-est de la commune, prolongée par le stade Léo-Lagrange, mordant sur le plateau et débordant sur Pantin et Les Lilas; elle comporte 56 logements en pavillons de 1928 et 500 logements de 1931 dans des immeubles de brique rouge.

La commune a un collège public et un collège privé, une clinique Clinea (100-200 sal.). Elle avait 1 100 hab. en 1851 et sa population a rapidement crû dans la seconde moitié du 19e siècle, passant à 11 100 hab. en 1901; elle a approché des 15 000 hab. en 1936 et a fluctué ensuite à ce niveau. La municipalité est traditionnellement dirigée par le Parti socialiste; le maire est Gérard Cosme, après un long règne de Marcel Debarge (1977-1995) et un intermède de Claude Bartolone.