Propriano (Prupià)

3 200 hab., 1 873 ha dont 998 de bois, commune de Corse-du-Sud dans le canton d'Olmeto, 9 km au sud du chef-lieu. Ce n'était qu'un hameau de Fozzano, mais sa croissance au cours du 19e s. l'a fait devenir commune en 1860, à partir de sections de cinq communes préexistantes. Elle a intégré en 1974 sa petite voisine Tivolaggio, au sud sur le relief. C'est à présent un haut lieu du tourisme en Corse, équipé d'un excellent port pour la pêche, la plaisance et le commerce au fond du golfe de Valinco.

Il dispose d'une grande plage, d'un village de vacances (VVF) et de liaisons maritimes régulières avec Ajaccio et même avec le continent: 90 000 passagers en 2004, presque tous avec Marseille, 2 000 avec Toulon, 3 000 avec la Sardaigne (Porto Torres). On y a ouvert un collège public (260 élèves), une maison de retraite, et l'on commence à voir apparaître de petites entreprises dans cette ville qui se veut «the start-up city of Corsica»… Derrière le cap Laurosu, au sud, un aérodrome avec piste de 1 500 m a été installé dans la petite plaine d'embouchure du Rizzanese, et assorti d'un hippodrome; au-delà, la commune bénéficie de la plage de Portigliolo depuis que le village de Tivolaggio, haut perché, a obtenu son rattachement à la commune de Propriano.