Puget-Ville

3 100 hab. (Pugétois), 3 683 ha dont 1 594 de bois, commune du département du Var dans le canton de Cuers, 9 km au NE du chef-lieu. Elle s’est nommée successivement Puget, Puget-lès-Toulon, Puget-après-Cuers et a pris son nom actuel en 1867. Le bourg est sur la partie externe de la dépression périphérique des Maures. On y voit un ancien château fort et une tour ruinée du 13e s., un beffroi du 18e s.; château Gigery (17e au 20e s.), plusieurs chapelles dont Sainte-Philomène (12e-13e s.) à l’ouest. Le finage s’étend surtout dans la plaine mais lance une pointe vers le sud-est dans la forêt domaniale des Maures, au-delà de la vallée encaissée du Réal Martin; il y monte à 589 m, entre les finages de Carnoules et de Pierrefeu. L’autoroute A 57 longe la limite sud de la commune et fait une petite incursion dans les Maures pour éviter le passage étroit de Carnoules (aire de repos du Suvé du Vent au bord du Réal Martin). La commune cultive 1 127 ha de vignes et a une cave coopérative. Sa population atteignait déjà 2 000 hab. en 1856; elle est montée à 2 400 hab. en 1876 puis s’est abaissée jusqu’à 1 600 hab. en 1936 avant de croître à nouveau depuis la guerre. Elle a gagné 430 hab. de 1999 à 2006.