Queyras (le)

contrée des Alpes du Sud, formant tout le bassin supérieur du Guil; le Queyras, jadis en Dauphiné, est réputé pour son fort ensoleillement, ses bois de mélèzes, de pins cembro et de pins à crochets et ses hauts villages, dont Saint-Véran, record en France d’altitude. L’habitat traditionnel est fait d’assez grosses maisons à nombreux éléments de bois, avec balcons et parfois des arcades, souvent des cadrans solaires. L’artisanat du bois y reste vivant et de petites fromageries sont réapparues. Le Queyras a trois entrées: la principale, et la seule en hiver, se fait par la vallée de la Durance et Guillestre; les autres sont par le col d’Izoard au nord et le col d’Agnel au sud-est, à la frontière italienne. Le Queyras a vu s’équiper plusieurs stations de ski et la fréquentation estivale n’est pas négligeable. Le principal canton est celui d’Aiguilles. Le nom vient d’une vieille racine répandue pour désigner des rochers, qui en Queyras relèvent de la zone géologique des nappes du Briançonnais et sont souvent schisteux.

Le parc naturel régional du Queyras a été créé en 1977 à l’instigation de Philippe Lamour. Il porte sur 62 450 ha, peuplés de 2 400 habitants. La surface agricole utilisée est de 3 800 ha, pour une centaine d’exploitations. Des maisons du Parc sont établies à Aiguilles, Ristolas, Arvieux et Guillestre, un Espace géologique à Château-Queyras; un festival du livre et de l’image est organisé en juillet dans les différents villages. Le Parc anime un programme européen Leader+ appliqué au Grand Briançonnais. Il communique avec le Val Pellice de l’autre côté de la frontière et les deux institutions ont favorisé la restauration d’une population de bouquetins. Les abords du mont Viso sont l’objet d’une cartographie détaillée et de recherches écologiques. Aiguilles est le siège de la communauté de communes de l’Escarton du Queyras, qui rassemble 8 communes et 2 400 hab., soit les sept communes du canton ou de l’«Escarton», plus Ceillac (v. Escartons). Le Parc englobe ces huit communes plus, à l’ouest, des fractions montagnardes des communes d’Eygliers, Guillestre et Vars (réserve du Val d’Escreins); son siège est à Arvieux. Le Queyras est également une «petite région agriole» de la nomenclature.