Revermont (le)

nom du rebord du massif du Jura au sud du département du Jura et dans celui de l’Ain, même en Saône-et-Loire (Cuiseaux). D’une façon générale, il va du sud de Lons-le-Saunier aux abords de Pont-d’Ain. Toutefois, l’usage du mot ne manque pas d’ambiguïtés, dans la mesure où revermont est un terme générique pour désigner le rebord du Jura. C’est ainsi que le talus du plateau de Croix à l’extrême nord-est de la région, dans le Territoire de Belfort, est également appelé localement Revermont (v. Beaucourt). C’est ainsi, surtout, qu’apparaît paradoxalement un projet de pays du Revermont qui siège à Poligny et associe les communautés de communes de Poligny (comté de Grimont), d’Arbois (val de Cuisance) et de Salins-les-Bains, en tout 64 communes et 24 500 hab., axé sur le Vignoble et s’opposant donc, au nord de Lons-le-Saunier, à l’acception la plus habituelle du Revermont.

Une Association Touristique du Revermont rassemble 36 communes depuis 1958 dans la promotion du «tourisme vert»; mais elle se limite au sud, et va jusqu’aux gorges de l’Ain. Le musée du Revermont est à Cuisiat dans l’Ain, à la limite du département du Jura, et un collège de Bourg-en-Bresse porte le nom du Revermont. La communauté de communes du Sud-Revermont est un groupement intercommunal du département du Jura, siégeant à Beaufort et associant 19 communes (6 100 hab.): son territoire est en fait au nord du Revermont au sens habituel… et il existe dans l’Ain une communauté de communes Bresse-Dombes-Sud Revermont qui est en effet à l’extrême sud, voisine de Pont-d’Ain.