Rhin (Bas-)

département de la région Alsace, 1 084 000 hab (1 025 000 hab. en 1999), 475 500 ha (densité 228), 7 arrondissements, préfecture Strasbourg. Il compte 9 députés, 4 sénateurs, 44 cantons et 526 communes, dont 12 de plus de 10 000 hab.; 46 communautés de communes et une d’agglomération, 5 pays, 8 périmètres de Scot (schéma de cohérence territoriale). La majorité politique est à droite; le président du Conseil général est Jean-Dominique Kennel (UMP), élu du canton de Woerth.

Le département s’organise fondamentalement en demi-cercle autour de Strasbourg, dont le poids et le rayonnement sont considérables à cette échelle. Du chef-lieu, un axe majeur et polyvalent mène en Lorraine et à Paris par le col de Saverne; d’autres partent vers Haguenau et la Sarre au NNO, vers Saint-Dié par Molsheim et la vallée de la Bruche au SO, vers Colmar par Sélestat au sud, vers Lauterbourg au NNE. Une première orbite de petites villes vient en relais (Brumath, Molsheim, Obernai et Erstein), la seconde passe par les centres locaux externes (Haguenau, Saverne, Sélestat). Elles délimitent un ensemble de bons pays agricoles (Ackerland), où toutefois s’interpose la forêt de Haguenau, qui a contribué à un certain isolement de l’Outre-Forêt à l’extrême nord. Au-delà vers l’ouest, l’horizon est fermé par l’escarpement et les forêts des Vosges du Nord.

Les vicissitudes historiques de la frontière ont amené à rattacher au Bas-Rhin une extension sur les plateaux lorrains autour de Sarre-Union, correspondant à l’Alsace bossue. Côté sud, s’affirme la division classique entre montagne vosgienne, Vignoble et plaine où alternent rieds humides et terrasses plus sèches; mais le Landgraben des environs de Sélestat marque un affaiblissement du peuplement, dans l’ancienne marche séparant Basse-Alsace et Haute-Alsace.