Riquewihr

1 300 hab. (Riquewihriens), 1 704 ha dont 1 271 de bois et 297 de vignes, commune du Haut-Rhin dans le canton de Kaysersberg, 5 km au sud de Ribeauvillé, dans le Parc régional. C'est l'un des plus célèbres villages du Vignoble alsacien, admis dans les «plus beaux villages de France» et les «villages de charme» et qui passe pour l'un des plus visités du pays.

Situé au débouché du vallon du Sembach, il a de nombreuses maisons anciennes dans une petite enceinte rectangulaire aux rues en quadrillage, des restes de fortifications, un château du 16e s. et la tour du Dolder; cinq musées, respectivement consacrés au dessinateur alsacien Hansi, aux Communications (poste et diligence), à l'histoire et à la viticulture (tour des Voleurs), aux antiquités (au Dolder) et aux pierres (musée lapidaire); abondantes animations.

Son ban s'étend jusqu'aux abords d'Aubure et au cours du haut Muesbach. La forte butte du Kœnigstuhl (937 m) y domine le petit hameau isolé d'Ursprung et s'orne des ruines des châteaux de Reichenstein, qui serait le plus ancien d'Alsace, et de Bilstein, à donjon carré du 13e s. Il compte aussi deux grands crus, Schœnenbourg (53 ha) et Sporen (24 ha). La maison Dopff et Irion (vins et liqueurs) y emploie 40 sal. et Hugel 35, les emballages Costral ont 50 sal. Le nom allemand fut Reichenweier, le nom ancien Richenwilre (12e s.). La population a un peu repris depuis 1982 (1 050 hab.) mais elle dépassait 1 700 hab. en 1891.