Rosières-près-Troyes

3 300 hab. (Rosariens ou Caillotins), dont 410 à part, 623 ha, commune du département de l’Aube dans le canton de Troyes-7, en banlieue SO de Troyes. Le nom vient des roseaux de la vallée humide de la Seine; la commune abrite un château Louis XIII et 18e s., agrémenté d’un parc de Claude Perrault. Sa croissance a été tardive: elle n’avait que 180 hab. en 1900 et 400 en 1950, et elle a dépassé les 1 000 en 1975; elle s’est accrue de 300 hab. entre 1999 et 2008. La ville a reçu une pépinière d’entreprises de la Technopole de l’Aube, où est le fournisseur de matériel médical LDR (90 sal.), et une institution de sauvegarde de l’enfance (220 sal.).

Ses principaux établissements sont une fabrique de machines de blanchisserie textile Dubix, créée en 1903 et passée à Electrolux en 1987 (170 sal.), une fabrique de machines à emballages plastiques pour l’agro-alimentaire Ariès Packaging (120 sal.) et une fabrique de plastiques pour salles de bain (New Bath, 60 sal.) et une de pièce splastiques Thermoformage (50 sal.), panneaux et négoce de bois Socobois (100 sal.); négoce de produits d’hygiène Paredes (50 sal.), constructions CRN Brocard (130 sal.) et Gossiaux (55 sal.), transports Sitti (70 sal.), entrepôts SEL (45 sal.), casserie de voitures Thiébault (45 sal.); Intermarché (20 sal.), surgelés Thiriet (25 sal.); informatique Provexi (25 sal.).