Rupt-sur-Moselle

3 660 hab. (Rupéens), 4 555 ha dont 2 891 de bois, commune du département des Vosges dans le canton du Thillot, 10 km ONO du chef-lieu. Son territoire est limitrophe du département de la Haute-Saône et du pays des Mille étangs, auxquels on accède par le col du Mont de Fourche à 620 m. Au nord, il donne sur la forêt domaniale de Longegoutte. À l’extrémité occidentale, la vallée de la Moselle se rétrécit au passage d’un grand verrou glaciaire et elle est dominée par le sommet du Beuille (757 m) d’où l’on a un superbe panorama; chalet-refuge à proximité. Rupt a un collège public. Le nom de la commune était Rupt simplement jusqu’en 1904; elle a eu 4 900 hab. en 1831, au moment où s’en est détaché Ferdrupt; elle a maintenu plus de 4 000 hab. entre 1845 et 1965 puis a perdu des habitants jusqu’en 1990. et encore une quarantaine après 1999.

La commune totalise 1 400 emplois; le groupe espagnol Antolin fabrique des pièces pour automobiles, surtout des paresoleil (270 sal.), dans une ancienne usine Rockwell; Cimest (Compagnie industrielle des moulages de l’Est), du groupe français Plastivaloire, usine des pièces plastiques pour la téléphonie et l’automobile (110 sal.); mais ces deux établissements ont réduit leurs effectifs d emoitié depuis 2004. Valrupt, du groupe français Valmont, est un tissage de coton (130 sal.); mais la Compagnie vosgienne de la chaussure, du groupe français Vivarte (140 sal.), a fermé en 2006, ne laissant qu’un petit magasin d’usine Halle; menuiserie Couval (65 sal.); négoce de pharmacie Ouest Répartition (60 sal.).