Saint-Christophe-en-Bazelle

390 hab. (Bazellais), 1 394 ha dont 214 de bois, chef-lieu de canton de l'Indre dans l'arrondissement d'Issoudun; c'est une petite cité déchue de la Gâtine de Valençay, 13 km ENE de celle-ci. Elle a eu 830 hab. autour de 1880 et s'est dépeuplée jusqu'en 1990.

Le canton a 6 400 hab. (6 200 en 1999), 12 communes et 24 956 ha dont 3 633 de bois; limitrophe des départements du Loir-et-Cher et du Cher, il est limité au nord par le cours du Cher, au bord duquel se trouve Chabris, de loin la commune la plus peuplée. Son territoire s'étend sur le plateau de Chabris; il est traversé par les vallées du Fouzon et de ses affluents le Renon et le Nahon, qui confluent au sud de Chabris. Varennes-sur-Fouzon (710 hab., 2 285 ha), 11 km à l'ouest du chef-lieu, à 7 km de Valençay, a une gare sur la ligne du Blanc-Argent; château de la Borde au nord-est, chapelle de l'Épinat (12e s.) à l'ouest; laiterie de Varennes, intégrée à la Laiterie de Saint-Denis-de-l'Hôtel (LSDH, 120 sal.).

Poulaines (890 Poulignots, 4 632 ha dont 406 de bois), 6 km au SO du chef-lieu, est une assez grande commune à 9 km à l'est de Valençay; elle a eu 2 100 hab. durant la plus grande partie du 19e s. et n'a cessé de se dépeupler durant tout le 20e s. mais a gagné une quarantaine d'habitants ensuite. À l'est du canton, Anjouin (350 hab., 2 891 ha dont 500 de bois), 7 km à l'est du chef-lieu, a une fromagerie (25 sal.). Bagneux (190 Bagneuzéens, 2 530 ha dont 730 de bois), 3 km ESE du chef-lieu, contient la forêt domaniale de la Vernasse et plusieurs mégalithes dont un dolmen sur le plateau de part et d'autre du Fouzon; la commune a eu 700 hab. au milieu du 19e s.

Dun-le-Poëlier (490 Dunois, 2 256 ha dont 635 de bois), un peu en aval au bord du Fouzon, conserve un prieuré des 12e-13e s.; son finage contient au nord le bois des Tailles de Ruines et, à sa limite sud près de Bagneux, le château de Fins (18e-19e s.) au bord du Fouzon. La commune avait absorbé en 1826 sa petite voisine de l'ouest Sembleçay, qui a repris son indépendance en 1932 avec 200 hab. et n'en a plus que la moitié (120 hab., 808 ha), mais vient d'en regagner quelques-uns depuis 1999… Sembleçay est au bord du Redon à 4 km au sud de Chabris et cache dans des bois le château de Campoix (19e s.) au bord du Nahon, près de son confluent avec le Fouzon. Il existe une communauté de communes du pays de Bazelle, qui siège à Chabris.