Saint-Cyr-sur-Loire

16 300 hab. (Saint-Cyriens) dont 440 à part, 1 350 ha, chef-lieu de canton de l'Indre-et-Loire dans l'arrondissement de Tours, formant la proche banlieue NO de la ville sur la rive droite de la Loire. Elle s'est nommée Belle-Côte sous la Révolution. Le canton, créé en 1973, correspond à la commune, en croissance sensible: elle avait 2 600 hab. au début du 20e s., 4 400 en 1936, 9 500 en 1962 14 400 en 1982. La population est restée étale de 1999 à 2007.

L'activité locale est dominée par l'usine de roulements à billes et boîtes d'essieux SKF (1 300 sal.), établie en 1950 sur 30 ha. Saint-Cyr, participant aux activités du pôle nord de l'agglomération de Tours, accueille aussi de nombreuses entreprises de commerce dont, au parc d'activités Equatop, un hypermarché Auchan (260 sal.), un magasin Brico-Dépôt (70 sal.), des négoces de quicailmerie (Tets Trucks & Stores, 150 sal.) et de fournitures pour arts graphiques (Siproudhis, 40 sal.), des entreprises de bâtiment dont Aber (nettoyage, 70 sal.), les charpentes Poutier (20 sal.) et Eiffage (travaux publics, 115 sal.); gardiennage MTG (60 sal.); atelier protégé d’électronique (ADC, 170 sal.); GDF (95 sal.). La société Outiror (vente directe par camions) a son siège (45 sal.) à Saint-Cyr, qui accueille aussi un centre d’appels Acteme (30 sal.), le traitement de données Capimat (35 sal.), les installations pharmaceutiques Comephar (25 sal.), une imagerie médicale (Imagerie 37, 20 sal.), les éditions Alan Sutton (25 sal.), un bureau de recrutement de la police (Sgap, 150 sal.) et plusieurs grands garages dont Peugeot (130 sal.).

Toutefois, le peuplement de la commune est surtout résidentiel et en moyenne d'un niveau de revenus plutôt élevé, en un paysage fait surtout de villas au nord et à l'ouest du finage, et de belles propriétés sur le plateau qui domine la Loire.. La municipalité a une majorité traditionnellement de droite. Le maire est depuis 1989 Philippe Briand, UMP, chef d'entreprise dans l'assurance et la gestion immobilières, député depuis 1993 et questeur de l'Assemblée nationale depuis 2007 et ancien secrétaire d'État. La commune est fleurie (trois fleurs), elle a une clinique (l'Alliance, 150 sal.), deux maisons de retraite (50 et 35 sal.) de la Société Hospitalière de Touraine et une de la Société Gérontologique du Centre-Ouest (35 sal.), des établissements de rééducation et pour handicapés, un centre d'aide par le travail; collège public, lycée-collège japonais, un centre de loisirs. La mairie occupe un ancien château sur le coteau de Loire, assorti d'un grand parc aménagé (la Perraudière); beau parc de la Tour (19e s.). Vers le nord de la commune est la Béchellerie, dernière résidence d'Anatole France, et petit musée, dans un manoir du 18e s. La vallée encaissée de la Choisille limite à l'ouest le finage.