Saint-Cyr-sur-Mer

9 000 hab. (Saint-Cyriens), 2 115 ha dont 460 de bois, commune du département du Var dans le canton du Beausset, la plus occidentale du département, à la limite de La Ciotat et 25 km au NO de Toulon. Alors San-Céri, elle a été créée en 1825 à partir de La Cadière, avec 1 700 hab., devenant Saint-Cyr-en-Provence. La mention «sur Mer» est de 1907. Elle fait partie du réseau des «plus beaux détours». La partie la plus urbanisée occupe une petite plaine donnant sur la baie des Lecques, dite ici «golfe d'Amour» et les ports de plaisance des Lecques au nord (180 places au vieux port et 430 au nouveau), de la Madrague (400 places) plus au sud. Tout près est l'enclos gallo-romain des 1er et 2e siècles, avec le musée d'antiquités de la villa gallo-romaine Tauroentum, et un centre d'Art contemporain Sébastien (1993) avec des œuvres du peintre (1909-1990). La partie méridionale de la commune est accidentée; elle avance en mer jusqu'à la pointe du Deffends et à la pointe des Engraviers, qui encadrent la petite baie de la Moutte. La calanque du Port d'Alon s'enfonce dans le massif calcaire, couvert par le lotissement de villas du Port d'Alon; elle offre un sentier sous-marin.

Saint-Cyr a un collège public, un établissement de l'Institution Dom Bosco; golf de Frégate (180 sal.), parc aquatique Aqualand (80 sal.), supermarché Casino (85 sal.), maison de retraite les Alizés (70 sal.). La commune cultive 345 ha de vignes et a une cave coopérative; elle bénéficie d'un échangeur de l'A 50, qui passe au nord près de la limite communale. La population était de 2 000 hab. en 1900, 2 700 en 1954; elle a crû sensiblement ensuite, passant les 5 000 hab. en 1980; elle a gagné près de 2 700 hab. entre 1999 et 2004, soit 30% en 5 ans, atteignant 11 600 hab. (sdc). Saint-Cyr y ajoute 4 300 résidences secondaires, plus de 600 emplacements de camping et 300 chambres d'hôtel.