Saint-Dier-d'Auvergne

610 hab., (Saint-Diérois) 2 015 ha dont 536 de bois, chef-lieu de canton du Puy-de-Dôme dans l’arrondissement de Clermont-Ferrand, 40 km ESE de la capitale en Bas-Livradois, à 450 m; collège public; ancien prieuré du 12e s., avec église-forteresse, classé. Tout au sud de la commune se cache le château des Martinanches, des 15e et 18e s., à grosses tours rondes, avec jardins et rosiers. Le nom était Saint-Dier simplement jusqu’en 1961; la commune avait plus de 1 500 hab. au 19e siècle mais la dépopulation semble arrêtée.

Le canton, qui est dans le Parc régional, a 3 300 hab. (3 000 en 1999), 9 communes et 13 041 ha dont 3 777 de bois; sa limite NE suit la vallée encaissée de la Dore. L’ensemble, un peu isolé, est accidenté par une menue mosaïque de blocs et de bassins, et laisse voir quelques ruines de châteaux forts perchés. Trézioux (430 hab., 1 744 ha dont 350 de bois), 6 km au nord du chef-lieu à 570 m, a un établissement des transports de véhicules TIA (Transports industriels alsaciens, 100 sal.), et a gagné 80 hab. de 1999 à 2008. Une communauté de communes Billom-Saint-Dier associe Saint-Dier à Billom et 15 autres communes (11 800 hab.).