Saint-Doulchard

9 300 hab. (Dolchardiens) dont 320 à part, 2 401 ha, chef-lieu de canton du Cher dans l'arrondissement de Bourges, en banlieue NO de Bourges au nord de la vallée de l'Yèvre. La commune est marquée par la présence de l'usine Michelin, installée à partir de 1951 sur 40 ha, qui a occupé jusqu'à 4 000 salariés et en conserve 560 (pneus d'avions et de camions); mais elle a aussi de nombreuses petites entreprises, notamment de matériel automobile et agricole et de négoce; nombreux garages, menuiserie pvc et serrurerie Neov ex-Fermoba (110 sal., repris en 2010 après redressement judiciaire, par Verdoso, société d'investissement inscrite au Luxembourg), radiateurs d’automobiles (Berry Radiateurs, 40 sal.), vêtements Roc Sport (25 sal.), étiquettes Foucher (30 sal.); maçonnerie Pace (35 sal.) et travaux publics TPB du Centre (45 sal.).

Dans le secteur tertiaire, transports de voyageurs CFTI Socetra (130 sal.) et Keolis (90 sal.), transports routiers Uniroute (180 sal.), PHM (160 sal.), MRCI (130 sal.) et Houdray (40 sal.), TFE Bourges (35 sal.); gestion comptable Cogep (85 sal.), informatique (Lacour, 170 sal.), chauffage Idex (55 sal.), installations électriques Snef (70 sal.) et Soratel (25 sal.), publicité Mediapost (70 sal.); la Taverne d'Alsace (Veltz, 30 sal.); hypermarché Géant Casino (210 sal.) et magasins Leroy-Merlin (150 sal.), Decathlon (60 sal.), Boulanger (60 sal.), Leader Price (25 sal.), Intermarché (20 sal.), vente à domicile des Magasins Bleux (25 sal.), négoces de librairie Sodival (30 sal.), de fournitures Tube et Raccord (H-Tube, 35 sal.).

Saint-Doulchard est fleurie (trois fleurs) et a une clinique privée de 150 lits (G. de Varye, 260 sal.); maison de repos, centre d'aide par le travail. La commune accueille un collège public; elle a atteint 1 000 hab. en 1875, 2 000 dans les années 1940 et 1950, 4 600 en 1962 et culminé à 9 100 (sdc) en 1990; sa population est à peu près stable depuis.

Le canton, créé en 1982, traversé par l'A 71, la voie ferrée et le canal du Berry, a 14 100 hab. (14 200 en 1999), 3 communes et 6 950 ha dont 475 de bois; les deux autres communes sont Marmagne et La Chapelle-Saint-Ursin.