Saint-Égrève

15 700 hab. (Saint-Égrèvois), 1 088 ha dont 250 de bois, chef-lieu de canton du département de l'Isère dans l'arrondissement de Grenoble, 8 km NNO de la préfecture dans la cluse de Grenoble, rive droite. Le relief est dans le Parc de la Chartreuse, où le finage monte jusqu'à 1 298 m au crêt du Néron. La commune s'est ménagé quelques espaces verts et la ville soigne son fleurissement; collège public, maison familiale rurale, centre hospitalier public spécialisé (440 lits de psychiatrie, 1 400 employés). La population communale est passée de 1 300 hab. en 1851 à 2 700 en 1900, 4 300 en 1954, et a fortement augmenté ensuite jusqu'en 1990.

Saint-Égrève est une active banlieue, dont les principales usines sont E2V (English Electric Valve, ex-Atmel acquis en 2006, 510 sal., britannique) en électronique, Raymond (RG, 300 sal.) pour les fixations techniques en plastique, Vitechnologie (lasers, 50); cimenterie Vicat (75 sal.), menuiserie DHS (L'Autre Fenêtre, 45 sal.), téléphonie Nextiraone (40 sal.), bâches et stores TMV (M. Store, 40 sal.), traitements de surfaces Cmi (40 sal.), bétons Escolle (30 sal.).

La ville est néanmoins très tournée vers le tertiaire et les services: ingénieries VIT (70 sal.) et Geser (50 sal.), installation de réseaux Trema (45 sal.), conditionnement à façon Sico (60 sal.), montage industriel Cgmi (30 sal.); nettoyage Nera (170 sal.), blanchisserie Modern Service (30 sal.), gardiennage Securitas (40 sal.), travaux publics Eurovia (Vinci, 200 sal.) et transports Fouver-Mercier (120 sal.), Calberson (100 sal.), Alpes-Denrées (40 sal.), Cetup (40 sal.), Sernam (30 sal.), TSM (30 sal.). Elle a un hypermarché Carrefour (360 sal.) et des grands magasins (meubles Alinea 130 sal., bricolage Leroy-Merlin 140 sal., Boulanger 50 sal., Decathlon 45 sal., Macsport 30 sal.); supermarché Leader Price (25 sal.), conditionnement de cosmétiques Sico (60 sal.) et distribution de médicaments Cerp (70 sal.), de fournitures pour automobiles Durand (60 sal.), de boissons France-Boissons (55 sal.), de matériel électrique VDI (45 sal.), de meubles (Yvrai, 30 sal.).

Le canton a 24 600 hab., 7 communes, 7 797 ha dont 4 124 de bois. Il occupe la pointe méridionale du massif de la Chartreuse et, au pied, inclut Saint-Martin-le-Vinoux et Fontanil-Cornillon. Proveysieux (480 Proveysards, 2 037 ha dont 1 700 de bois), 3 km au nord de Saint-Égrève à 516 m, occupe la vallée synclinale du Tenaison de la Vence et atteint ainsi le col de la Charmette à 1 261 m, entre la crête des Rochers de Cornillon et de Chalves à l'ouest et le sommet de la Pinéa (1 771 m) à l'est. Elle s'était dépeuplée de 1846 (650 hab.) à 1960 (210 hab.) mais sa population a augmenté ensuite. De l'autre côté des Rochers, à l'ouest, Mont-Saint-Martin (100 Saint-Martiniens, 531 ha dont 200 de bois) est une minuscule commune nichée dans un vallon, à 760 m; sa population était tombée à 20 hab. en 1968.

À l'est, Quaix-en-Chartreuse (750 Quailards, 1 809 ha dont 993 de bois) s'étage en adret à 525 m, au-dessus de la vallée de la Vence, qui débouche en plaine à Saint-Égrève; le village est le siège de la communauté de communes du Balcon Sud de la Chartreuse (5 communes, 2 400 hab.). Le nom originel de Quaix a été complété en 1968; le minimum de population a été de 240 hab. en 1962, le maximum de 780 en 1846. Le cirque de tête de la Vence, au NE du canton, est occupé par la petite commune de Sarcenas (140 Sarcenais, 776 ha), la plus montagnarde du canton, à 1 100 m; elle n'avait pas 70 hab. en 1954 et 1962 et a gagné une vingtaine d'habitants de 1999 à 2005. La route de Grenoble à Saint-Pierre-de-Chartreuse s'y élève à 1 326 m au col de Portes et la commune monte aussi à la Pinéa au NO au Chamechaude (2 082 m) au NE, sur le versant duquel a été aménagée une station de ski associée au Sappey (12 pistes, 11 remontées).