Saint-Étienne-de-Chigny

1 400 hab. (Stéphanois), 2 111 ha dont 1 400 de bois, commune de l'Indre-et-Loire dans le canton de Luynes, à l'ouest du chef-lieu. Son finage est très boisé et son habitat est formé de plusieurs éléments: un village ancien dans la vallée encaissée de la Bresme juste avant son débouché dans le val de Loire (le Bourg); un village nettement plus étoffé très étiré au pied du coteau de Loire juste en aval, au point où le fleuve vient longer directement le coteau (le Pont de Bresme); un petit ensemble de fond de vallée au nord du Bourg, dans le beau site de Vaugareau, où se tient le château de Beauvois (19e s.), naguère Beauvais, transformé en hôtellerie (35 sal.); enfin, des habitations dispersées sur le plateau des Gâtines, boisé et parsemé de mardelles.

Le Pont de Bresme a quelques éléments troglodytiques et s'orne du manoir d'Andigny (15e et 16e s.) et d'une ancienne carrière aménagée en théâtre de verdure. Plusieurs étangs agrémentent les bois au nord de la commune et dans la vallée de la Bresme. La commune, 15 km à l'ouest de Tours, n'avait que 600 hab. en 1975 et croît depuis; elle n'a cependant gagné qu'une cinquantaine d'habitants de 1999 à 2008. Chigny dérive d'un mot désignant le châtaignier.