Saint-Florent (San Fiurenzu)

1 500 hab., 1 798 ha, commune de Haute-Corse dans le canton de la Conca-d'Oro, 23 km à l'ouest de Bastia par le col de Teghime. Elle fut chef-lieu de canton de 1790 à 1973. La bourgade est surtout aujourd'hui un port de plaisance et une station balnéaire, au fond de son golfe. Elle y succède à un établissement romain du nom de Cersunum, victime des invasions, et aussi à une ancienne ville située un peu à l'est, mais abandonnée au 16e s. à la suite des incursions répétées de Barbaresques, et de l'insalubrité de la petite plaine du Poggio. Il en reste une cathédrale isolée, faite de pierre calcaire claire à grain fin, ce qui est rarissime en Corse. Estimant le lieu stratégique, compte tenu de la bonne réputation agricole du Nebbio, les Gênois ont alors édifié une citadelle, mais les remparts ont été abattus au 17e s., et le lieu a encore décliné. Un effort de réhabilitation au 19e s. ne l'a pas vraiment rétablie, et seuls l'arrivée du tourisme et le développement de la plaisance ont redonné vie à la bourgade, depuis la dernière guerre et l'ouverture du port en 1970.

Elle se divise en trois parties: la citadelle au nord sur un promontoire, dominée par un donjon circulaire; le vaste port de plaisance de 800 places à son pied, juste au sud; puis la longue plade de la Roya, bordée par les villas et hébergements touristiques de la Foce, au SO. Une autre plage, l'Ospedale, se trouve au nord de la citadelle. Animée par ses petites rues, ses boutiques et ses visiteurs, très prisée des touristes italiens, elle passe aujourd'hui pour le «Saint-Tropez» de la Corse, également site de pêche et de plongée. De là, il est facile d'aller jusqu'aux plages discrètes des Agriates, qui ne sont guère accessibles que par bateau.

La proximité de Bastia, du Cap Corse et du vignoble de Patrimonio contribuent au succès de la commune, qui a aussi un collège public de 220 élèves et une maison de retraite. Son territoire dessine un grand arc de cercle qui tient les deux rives du golfe. Au NO se trouvent le cap, le phare et la tour Mortella; les ruines de celle-ci témoignent de la sévérité du bombardement auquel elle fut soumise par la flotte anglaise en 1794: sa solidité a même convaincu Londres de s'en inspirer pour défendre les côtes anglaises… contre Napoléon, ce qui fait que l'on trouve en Angleterre encore 73 tours de même inspiration, dénommées Martello towers. La population communale a augmenté de 120 hab. entre 1999 et 2005. La microrégion de Saint-Florent, assez proche du Nebbio, a 4 200 hab. et 304 km2.