Saint-Florent-sur-Cher

6 900 hab. (Florentais) dont 270 à part, 2 241 ha dont 467 de bois, commune du Cher dans le canton de Chârost, 16 km au SO de Bourges, au bord du Cher. Un château avec donjon des 15e-16e siècles abrite l'hôtel de ville; le bourg s'orne d'un jardin d'agrément et du parc de l'institut Le Châtelier (19e s.), et bénéficie d'un centre culturel Louis-Aragon et de festivals; un collège public, deux instituts de rééducation, chacun de 90 places, maisons de retraite. Ancien centre de métallurgie, qui profitait de la navigation sur le Cher et a eu des hauts fourneaux, la ville reste industrielle, comptant environ 3 000 salariés du secteur secondaire dont la moitié dans la métallurgie.

L'ancienne usine Aubry-Cofimeta, vendue en 1998 à l'états-unien Oxford Automotive par le groupe Valfond, fait des pièces pour véhicules mais son emploi a été réduit à 120 salariés; une autre usine élabore des boulons et vis pour automobiles (Former, du groupe Lisi, 180 sal.). Saint-Florent abrite aussi deux fabriques d'appareils d'éclairages Comatelec (150 sal.) et Artemide-Megalit (100 sal.), une usine de découpage-emboutissage (WM, 90 sal.) et plusieurs ateliers de mécanique: Dion (50 sal.), Ixméca (40 sal.), Décolletage du Centre (25 sal.), Dardé (30 sal.), Décolletage du Berry (20 sal.), Bedu (20 sal.), Bougault (25 sal.), matériel aéraulique Spira Clim (25 sal.); plastiques pour bâtiment Bernet (60 sal.) et plâtrerie de la même société (25 sal.), constructions GBC (40 sal.) et Péradon (30 sal.), isolation Lecomte (25 sal.).

Lié aux grandes cultures berrichonnes, le Cetiom (Centre technique interprofessionnel des oléagineux métropolitains) est installé dans la ville depuis 1957; supermarchés Carrefour (80 sal.) et Super U (70 sal.), négoce de matériel agricole (Prévost, 25 sal.), transports Boudet (80 sal.) et Locaflo (40 sal.). La population communale est passée de 600 hab. au début du 19e s. à 3 400 en 1886, 4 200 en 1906; elle était de 4 600 hab. en 1954 et a crû ensuite jusqu'en 1982 (7 600 hab. sdc) puis a perdu 700 hab. jusqu'en 1999, 300 entre 1999 et 2007. Saint-Florent est la principale commune de la communauté de communes Fercher-Pays Florentais, qui réunit 7 membres et 11 100 hab. et dont le nom même fait référence à l'activité métallurgique ancienne et nouvelle.

À 3 km au sud de Saint-Florent sont le gros hameau de Rosières et l'usine d'appareils ménagers de même nom, descendue de 600 à 220 sal. en peu de temps, héritière d'une longue tradition locale puisqu'elle remonte à 1836, et qui appartient, avec Hoover, au groupe italien Candy depuis 1988; elle est associée à la société Gias, du même groupe, qui s'occupe de la gestion et des pièces détachées (110 sal.). Cet ensemble est dans la commune de Lunery (1 500 hab., 3 287 ha dont 250 de bois), dont le village est à 3 km plus au sud, également sur la rive gauche du Cher. Lunery avait dépassé 2 800 hab. en 1931 et en avait encore 2 400 hab. en 1975, mais sa population a été sensible à la forte érosion des emplois industriels et s'est abaissée de 900 hab. en moins d'une génération. La commune a un biotope naturel protégé depuis 1988 (Le Patouillet, 90 ha), notamment pour ses orchidées.