Saint-Gély-du-Fesc

8 900 hab. (Saint-Gillois), 1 651 ha dont 376 de bois, commune du département de l’Hérault dans le canton des Matelles, 11 km au NNO de Montpellier sur la route vers Ganges et Mende. La commune, qui est la plus peuplée de la banlieue nord de Montpellier, s’étire du sud au nord parmi les collines qui sont au pied du plateau des garrigues, dont elle n’a qu’un bout de talus; le fisc, ou fesc, désigne ici une propriété ecclésiastique à redevances. Un petit centre ancien, près de la route de Ganges, a été submergé par de nombreuses extensions, dont la plus récente est la Zac des Vautes. Tous les commerces et services de base sont présents, avec un collège public, une cave coopérative (13 000 hl), une maison de retraite. La ville est flanquée de zones d’activités Sud et Nord (3 et 2 ha), de la zone industrielle du Rouergas (5 ha); golf de Coulondres à l’est, et parc avec animaux forestiers. La commune a 700 ha de garrigues et 100 ha de vignes (dont AOC coteaux-du-languedoc et pic-saint-loup).

La commune a beaucoup d’entreprises de type périurbain, mais rien qui soit de taille même moyenne: les principales sont le laboratoire de recherche Amatsi (40 sal.), une confiserie Auzier-Chabernac (35 sal.), l’imprimerie ImpAct (45 sal.); installations électriques Marin (40); Stéreau (35 sal.) construit des stations de traitement des eaux; Intermarché (90 sal.), magasin de sports Pacific Pêche (ASD, 35 sal.), transports GC Santé (25 sal.); aide à domicile Mirabel (20 sal.). Elle est le siège de la Coopérative d’électricité dite de Saint-Martin-de-Londres, qui exploite l’hydrocentrale du moulin de Bertrand sur l’Hérault, et ravitaille les communes des environs (60 emplois). La population de la commune était seulement de 500 à 600 hab. entre 1870 et 1962; elle est rapidement montée ensuite, gagnant encore 1 700 (28%) au cours des années 1990; mais le mouvement se ralentit: l’augmentation entre 1999 et 2009 a été de 1 200 hab.